Octobre 28, 2021
Par CRIC Grenoble
343 visites


L’association Main dans la Main organise pour la première fois à Grenoble le Festival Pyramide du 27 au 30 octobre.

L’objectif de ce temps fort est de valoriser la culture malienne et ses représentant-es, de sensibiliser les publics français aux enjeux que rencontrent le Mali, de proposer des échanges de répertoire intergénérationnels entre artistes malien-nes, de permettre des rencontre entre des artistes venu-es du Mali et le tissu artistique grenoblois.

Ce festival s’inscrit dans un projet projet plus global : « Paix et réconciliation au Mali » qui se déroule sur les deux continents.

𝑨𝒖 𝒑𝒓𝒐𝒈𝒓𝒂𝒎𝒎𝒆 : 𝒄𝒐𝒏𝒄𝒆𝒓𝒕𝒔, 𝒄𝒐𝒏𝒇é𝒓𝒆𝒏𝒄𝒆𝒔, 𝒅é𝒃𝒂𝒕𝒔, 𝒆𝒙𝒑𝒐𝒔𝒊𝒕𝒊𝒐𝒏𝒔, 𝒆𝒕𝒄.

𝑷𝒍𝒖𝒔 𝒅𝒆 𝒅é𝒕𝒂𝒊𝒍𝒔 𝒔𝒖𝒓 𝒍𝒂 𝒑𝒓𝒐𝒈𝒓𝒂𝒎𝒎𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 :

​̲𝗣​̲𝗥​̲𝗢​̲𝗝​̲𝗘​̲𝗖​̲𝗧​̲𝗜​̲𝗢​̲𝗡​̲𝗦​̲ ​̲𝗗​̲𝗢​̲𝗖​̲𝗨​̲𝗠​̲𝗘​̲𝗡​̲𝗧​̲𝗔​̲𝗜​̲𝗥​̲𝗘​̲𝗦​̲ :​̲ ​̲𝗥​̲𝗘​̲𝗚​̲𝗔​̲𝗥​̲𝗗​̲𝗦​̲ ​̲𝗔​̲𝗖​̲𝗧​̲𝗨​̲𝗘​̲𝗟​̲𝗦​̲ ​̲𝗦​̲𝗨​̲𝗥​̲ ​̲𝗟​̲𝗘​̲ ​̲𝗠​̲𝗔​̲𝗟​̲𝗜

Projections de deux documentaires :

- Autoportrait du Mali : les obstacles à la paix

- Les mutations des valeurs sociétales

Suivi d’un débat avec les artistes du festival et l’association ARMI

𝗠𝗲𝗿𝗰𝗿𝗲𝗱𝗶 𝟮𝟳 𝗼𝗰𝘁𝗼𝗯𝗿𝗲 à 𝟮𝟬𝗵

Le Transfo – 1 rue Victor Lastella, 𝟯𝟴𝟬𝟬𝟬 𝗚𝗿𝗲𝗻𝗼𝗯𝗹𝗲 – 𝗣𝗿𝗶𝘅 𝗹𝗶𝗯𝗿𝗲 +𝗱’𝗶𝗻𝗳𝗼 : https://www.facebook.com/events/230507658946810?ref=newsfeed

​̲𝗦​̲𝗢​̲𝗜​̲𝗥​̲𝗘​̲𝗘​̲ ​̲𝗗​̲𝗝​̲𝗔​̲𝗧​̲𝗜​̲𝗚​̲𝗨​̲𝗜​̲𝗬​̲𝗔​̲ ​̲-​̲ ​̲𝗝​̲𝗔​̲𝗠​̲ ​̲𝗦​̲𝗘​̲𝗦​̲𝗦​̲𝗜​̲𝗢​̲𝗡

Au Mali, Djatiguiya désigne la tradition de l’hospitalité et de l’accueil. Soirée Djatiguiya veut ainsi dire “soirée pour accueillir un étranger chez soi” : les artistes grenoblois-es vont y accueillir les artistes malien-des en amont de leur passage sur la scène de la Belle Électrique du lendemain. A mi-chemin entre le concert et la jam, c’est ainsi l’occasion pour les artistes du festival d’expérimenter en face du public grenoblois et de partager leur répertoire avec d’autres musicien-ne-s.

𝗩𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝗱𝗶 𝟮𝟵 𝗼𝗰𝘁𝗼𝗯𝗿𝗲 à 𝟭𝟵𝗵

𝗦𝗮𝗹𝗹𝗲 𝗡𝗼𝗶𝗿𝗲, 𝟭𝟵 𝗿𝘂𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗔𝗿𝘁𝘀 𝗲𝘁 𝗠é𝘁𝗶𝗲𝗿𝘀, 𝟯𝟴𝟬𝟬𝟬 𝗚𝗿𝗲𝗻𝗼𝗯𝗹𝗲 – 𝗣𝗿𝗶𝘅 𝗹𝗶𝗯𝗿𝗲

+ 𝗱’𝗶𝗻𝗳𝗼 : https://www.facebook.com/events/377355747441352/?ref=newsfeed

​̲𝗝​̲𝗢​̲𝗨​̲𝗥​̲𝗡​̲𝗘​̲𝗘​̲ ​̲𝗔​̲ ​̲𝗟​̲𝗔​̲ ​̲𝗠​̲𝗔​̲𝗜​̲𝗦​̲𝗢​̲𝗡​̲ ​̲𝗗​̲𝗘​̲ ​̲𝗟​̲’​̲𝗜​̲𝗡​̲𝗧​̲𝗘​̲𝗥​̲𝗡​̲𝗔​̲𝗧​̲𝗜​̲𝗢​̲𝗡​̲𝗔​̲𝗟​̲𝗘​̲ ​̲𝗲​̲𝘁​̲ ​̲𝗔​̲𝗨​̲ ​̲𝗝​̲𝗔​̲𝗥​̲𝗗​̲𝗜​̲𝗡​̲ ​̲𝗗​̲𝗘​̲ ​̲𝗩​̲𝗜​̲𝗟​̲𝗟​̲𝗘

- 10h : Conférence sur la culture de la paix.

- 12h : Repas autour de la Kora

- 14h : Contes, récits, épopée et mythes avec la Cie Madior

ℰ𝓉 𝓉ℴ𝓊𝓉 𝒶𝓊 𝓁ℴ𝓃ℊ 𝒹ℯ 𝓁𝒶 𝒿ℴ𝓊𝓇𝓃éℯ :

- 10h à 16h30 : Exposition Mandekalou

- 10h à 18h : Marché Africain

𝗦𝗮𝗺𝗲𝗱𝗶 𝟯𝟬 𝗼𝗰𝘁𝗼𝗯𝗿𝗲 𝟭𝟬𝗵-𝟭𝟴𝗵

𝗠𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗹’𝗶𝗻𝘁𝗲𝗿𝗻𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝗮𝗹𝗲, 𝟭 𝗿𝘂𝗲 𝗛𝗲𝗰𝘁𝗼𝗿 𝗕𝗲𝗿𝗹𝗶𝗼𝘇, 𝟯𝟴𝟬𝟬𝟬 𝗚𝗿𝗲𝗻𝗼𝗯𝗹𝗲 – 𝗘𝗻𝘁𝗿é𝗲 𝗹𝗶𝗯𝗿𝗲

+ 𝗱’𝗶𝗻𝗳𝗼 : https://www.facebook.com/events/594237332014037/?ref=newsfeed

Le festival Pyramide fait partie d’un projet global « Paix et réconciliation au Mali » piloté par le même collectif d’artistes et d’associatifs Maliens, résidant au Mali ou en France. Son miroir au Mali se nomme Miyafa, ce qui veut dire « pardonne-moi » en plusieurs langues du Mali.

Ce projet Miyafa consiste en une scène pour la paix du 13 au 27 novembre principalement dans le Centre-Est du Mali déchiré par les conflits : Segou, Mopti, Bandiagara, Koro, Sévaré, Barbe, Sikasso et Bamako. L’objectif des musiciens est de tendre la main sur scène par leur propre message de réconciliation mais aussi de donner la parole aux artistes locaux et populations pour qui le projet existe.

Si vous souhaitez soutenir l’initiative ou en savoir plus un financement participatif est en ligne : https://www.helloasso.com/associations/festival%20pyramide/collectes/miyafa

Le projet Miyafa est porté par les associations Monron Bémai ( Mali), le Comité de Recherches et d’Actions Multidimensionnelles pour la paix au Mali ( Mali), l’association Main dans la Main ( France), Cultures Regards Croisés ( Mali) et est soutenu par l’Institut Français, le Festival Ogobagna, le Fond Maaya, I4Africa et Giz.

L’association Main dans la Main organise pour la première fois à Grenoble le Festival Pyramide du 27 au 30 octobre.

L’objectif de ce temps fort est de valoriser la culture malienne et ses représentant-es, de sensibiliser les publics français aux enjeux que rencontrent le Mali, de proposer des échanges de répertoire intergénérationnels entre artistes malien-nes, de permettre des rencontre entre des artistes venu-es du Mali et le tissu artistique grenoblois.

Ce festival s’inscrit dans un projet projet plus global : « Paix et réconciliation au Mali » qui se déroule sur les deux continents.




Source: Cric-grenoble.info