L’exposition « Ombres d’hommes » de Thomas Delaunay inaugure le festival et donne le ton : une série de portraits, visages de ceux qui ont connus l’errance et la clandestinité, visages reflets de parcours de vie à la marge de la société. Société qui d’ailleurs se définit par cette marge, ceux qu’elle exclut, qu’elle enferme, qu’elle cherche à tous prix à invisibiliser. Nous aurons le plaisir d’accueillir entre autres auteurs Nadia Ménenger pour « A ceux qui se croient libres », ouvrage documentaire qui retrace les revendications et la lutte politique de plusieurs détenus des années 80 à nos jours […]

Retrouvez la programmation complète sur le site du Remue-Méninges :
http://remue-meninges.com/site/