Novembre 25, 2022
Par Campagne BDS France
156 visites

En accueillant la première asiatique de la nouvelle saison de Fauda, l’IFFI se rend complice de la promotion et de la justification de graves violations des droits de l’homme.

Date d’origine : 24/11/2022
Auteur : Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel (PACBI)
Traduit par : AGP pour BDS France

Les Palestiniens demandent au Festival international du film d’Inde (IFFI) de cesser de valoriser les escadrons de la mort, les crimes de guerre et la violence coloniale de l’apartheid israélien.

En accueillant la première asiatique de la nouvelle saison de Fauda, l’IFFI se rend complice de la promotion et de la justification de graves violations des droits humains. 

Les dirigeants du régime d’apartheid israélien ont exprimé leur « fierté » et leur « gratitude » à l’égard de Fauda et de son rôle important dans l’aseptisation de l’occupation militaire brutale d’Israël.

En déroulant le tapis rouge pour les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité d’Israël, l’IFFI contribue à normaliser et à romantiser l’oppression.

Imaginez qu’un événement organisé dans les années 1940 dans les pays du Sud glorifie la domination coloniale britannique en Inde, ou qu’un événement organisé dans les années 1980 glorifie l’apartheid en Afrique du Sud !

L’IFFI devrait annuler la première de Fauda et rompre ses liens avec toutes les institutions cinématographiques israéliennes qui sont complices du whitewashing de l’apartheid et du nettoyage ethnique. 




Source: Bdsfrance.org