Bonjour je vous écrit ceci pour vous faire part de mon interrogation par rapport à une chanson que j’ai entendue « l’hymne des femmes » lors d’une fête/porte ouverte du planning familial.

Je trouve cette chanson discriminante ,et blessante à cause de ces paroles « capacitiste » :

Levons-nous femmes esclaves

Et brisons nos entraves

Debout, debout, debout ! (c’est le refrain )

J’entends déjà les sceptique dire, mais ce n’est rien ,faut prendre sur soi ,c’est pas grave !

Eh bien ci c’est grave et c’est discriminatoire ,pourquoi :

féminisme / capacitisme parce que ces paroles peuvent sous-entendre que n’est pas Femme celle qui ne peut se lever et se mettre debout,debout,debout.

Et c’est grave blessant « on ne naît pas Femme on le deviens » sauf ci on n’est pas capable de se lever ?

Quel traumatisme pour la construction d’un/une individu en tant que Femme .

C’est carrément une remise en cause de l’identité de certaines. Et en plus ces paroles sont répétées cinq fois dans la chanson, cette répétition ajoute à la violence de cette injonction : est femme celle qui peut se lever ! Etre debout !

Qui Suis-je pour écrire cela moi qui suit un homme , certes mais dans l’incapacité de me lever je viens me positionner et soulever ce discours discriminatoire, afin qu’il ne le soi plus pour mes collègues Femmes (je ne prétend rien et surtout pas avoir raison,ni être hyper légitime mais tout ceci me pose question et peut faire débat).

Le contexte dans lequel j’ai entendu ces paroles est aussi important, c’est une chorale dite « militantes » qui à chanté cette chanson lors d’une fête du planning familial, aïe ça fait mal,ou peut le faire pour celles qui dans ce contexte dit « safe » ,ou l’on ne devrait souffrir d’aucune violences ou discriminations se prennent ce discours en pleine figure, bref peut-être est-il temps de changer ces paroles, sans en changer fondamentalement le sens.

(ce texte n’est pas une critique du texte dans son ensemble et la vie, l’histoire et les valeurs de cette hymne mais juste sur un passage qui lui est problématique)


Article publié le 12 Juin 2019 sur Bourrasque-info.org