Sous pression pour mieux purger sa plateforme des contenus et mouvements racistes, Facebook a déclaré mardi avoir banni des groupes d’extrême droite américaine issus d’un mouvement appelé « boogaloo », qui « cherchent activement à commettre des violences », d’après un communiqué.

Des adeptes de ce mouvement éclectique, en possession de plusieurs armes, ont perturbé les récentes manifestations antiracistes aux États-Unis et inquiètent les autorités américaines depuis que l’un d’entre eux a tué deux policiers en Californie début juin.

Le géant des réseaux sociaux a classé mardi ce groupe dans la catégorie individus et organisations dangereuses.

P.s. : J’avais déjà proposé un article à leurs sujets, Indymedia Nantes n’a pas jugé intéressant de le diffuser.


Article publié le 02 Juil 2020 sur Nantes.indymedia.org