Janvier 19, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
266 visites





La FASTI vous invite à une journée publique « Abrogeons le CESEDA, Concrétisons la liberté de circulation et d’installation » le 23 janvier en visioconférence.

Alors que la liberté de circulation et d’installation des personnes apparaît comme une nécessité de plus en plus partagée au sein des luttes pour les droits des personnes étrangères, comment continuer à la faire vivre, lui donner de l’ampleur et concrétiser cette revendication ?

Nous vous invitons à réfléchir avec nous au Code des personnes étrangères (CESEDA) comme premier obstacle à cette liberté de circulation et d’installation, à analyser ses logiques utilitaristes, répressives, racistes et sexistes qui le rendent incompatibles avec une société d’égalité des droits.

A travers la campagne de la Fasti pour l’abrogation du CESEDA, mais aussi à travers les luttes collectives pour la régularisation des personnes sans-papiers et pour la fermeture des centres de rétention administrative, cette journée sera aussi l’occasion de penser et porter collectivement nos utopies.

Plus d’infos sur la campagne, l’argumentaire, les outils : http://www.fasti.org/index.php/dossiers

Pour vous inscrire : https://framaforms.org/inscription-journee-publique-abrogeons-le-ceseda-concretisons-la-liberte-de-circulation-et

Nous vous enverrons les liens d’accès à la visioconférence quelques jours auparavant.

Programme

10h30 – 12h30 Table ronde 1 : Pourquoi il faut abroger le CESEDA !

  • La logique répressive au cœur du CESEDA – Karine Parrot (Gisti)
  • Le CESEDA, au service de l’exploitation des personnes étrangères – Cybèle David (Solidaires)
  • Des origines aux implications coloniales, racistes et sexistes du CESEDA – Vanessa Fourez (Fasti)
  • Loi d’exception, loi de déshumanisation (déshumanisation des personnes étrangères mais aussi de toute la société)

14h30 – 16h30 Table ronde 2 : Concrétisons la liberté de circulation et d’installation (LIC)

  • La régularisation des personnes sans-papiers : une condition nécessaire à la liberté d’installation – Denis Godard (Marche des Solidarités)
  • En finir avec la criminalisation des personnes étrangères : A bas les CRA ! – A bas les CRA
  • La liberté de circulation et d’installation : l’émergence et l’avenir d’un mot d’ordre – à deux voix Violaine Carrère (Gisti)/Fernanda Marrucchelli (Fasti)
  • Dépasser le cadre de l’État-nation pour concrétiser nos luttes – Saïd Bouamama (FUIQP)

Documents à télécharger

Article publié le 19 janvier 2021




Source: Solidaires.org