Juillet 15, 2019
Par Indymedia Nantes
184 visites


FASCISME BRUN ET FASCISME RELIGIEUX : DEUX TYRANNIES QUI SE RESSEMBLENT

  •  Ă€ longueur d’annĂ©es, l’extrĂȘme-droite nous bassine avec la menace djihadiste (un autre fascisme religieux), son projet totalitaire et ses fatwas Ă©pouvantables. Elle fait l’amalgame entre l’islam le plus ordinaire et l’intĂ©grisme le plus sanguinaire et prĂ©tend lutter «pour la sauvegarde de nos libertĂ©s ».

—      Mais, en rĂ©alitĂ©, nous le voyons encore ici, le fascisme brun fonctionne exactement de la mĂȘme maniĂšre que tous  les fascismes religieux. Le procĂ©dĂ© se retrouve Ă  l’identique : quelques illuminĂ©-e-s, un peu plus intĂ©gristes, nationalistes ou nazi-e-s que les autres, appellent Ă  assassiner une personne en dĂ©saccord avec la croyance imposĂ©e (en l’occurrence une jeune femme courageuse qui vient de sauver la vie de plusieurs dizaines de personnes, en niant d’un revers de la main la thĂ©orie fumeuse du «grand remplacement»), et voici qu’une bonne part de la fachosphĂšre se met Ă  applaudir aussitĂŽt et Ă  relayer l’hallali fĂ©minicide.

—       Inutile de vous Ă©cƓurer Ă  nouveau avec des liens morbides qui font de la surenchĂšre dans l’immonde. Vous vous en doutez, certains parlent de torture, d’autres de gaz, de four ou encore de noyade, renvoyant leur supplice Ă  Auschwitz ou aux profondeurs de la MĂ©diterranĂ©e. D’autres parlent carrĂ©ment de tir par balles, Ă  la maniĂšre de Stephan Ernst contre Walter LĂŒbcke, tuĂ© devant son domicile le 2 juin dernier, Ă  Wolfhagen, en Allemagne. Comme partout ailleurs en Europe, la situation devient de plus en plus tendue dans le pays qui a vu naĂźtre le nazisme.

*                                                    Dernier Ă©vĂ©nement en date, un nouveau groupe d’extrĂȘme-droite nommĂ© Nordkreuz (Croix du Nord), survivaliste et terroriste, a Ă©tĂ© stoppĂ© in extremis alors qu’il prĂ©parait l’assassinat de centaines de personnes antifascistes, antiracistes et solidaires. Un peu comme NSU (1) une dizaine d’annĂ©es auparavant, Nordkreuz(2) avait dressĂ© une longue « liste de morts » : plus de 25 000 noms de militants et d’élus Ă  Ă©liminer, avec tous les dĂ©tails nĂ©cessaires grĂące Ă  des fiches et des dossiers entiers copiĂ©s sur des ordinateurs de la police et des services de renseignements !

*                                                       En effet, parmi les 30 membres du groupe Nordkreuz, beaucoup avaient des liens Ă©troits avec la police et l’armĂ©e, et au moins un membre Ă©tait membre du bureau des enquĂȘtes criminelles de l’État.

Iels avaient déjà commencé à stocker des armes (des fusils à courte et longue portée avec des silencieux, ainsi que des pistolets, des poignards et plus de 10 000 munitions), des sacs mortuaires (environ 200 déjà commandés) et de la chaux vive pour faire disparaitre complÚtement les corps.

*                                                        Pourtant, Nordkreuz ne figurait pas sur la liste des organisations dangereuses, sans doute grĂące Ă  ses complices dans la police et les renseignements. Les premiĂšres suspicions ne sont apparues qu’à partir du mois d’aoĂ»t 2017.

Ce dimanche, des antifascistes allemands, français et italiens ont relevĂ© un nombre important de menaces de mort Ă  l’encontre des deux navigatrices Pia et Carola, et nous avons dĂ©cidĂ© de donner l’alerte, ce que j’ai fait de mon cĂŽtĂ© dĂšs lundi (1). Tout a Ă©tĂ© confirmĂ© les jours suivants. Certaines des menaces Ă©tant sĂ©rieuses, Carola Rackete a dĂ©cidĂ© de se mettre Ă  l’abri avec l’aide de son entourage. Elle vit aujourd’hui dans un lieu tenu secret, au moins pour quelques temps.

  • VoilĂ , une fois de plus, le vrai visage du fascisme : exactement le mĂȘme que celui qu’il montre du doigt. Les nĂ©o-nazis europĂ©ens n’ont rien Ă  envier Ă  Daesh et l’extrĂȘme-droite au fondamentalisme religieux le plus belliqueux et rĂ©actionnaire.

Puissent ces flĂ©aux de l’humanitĂ© disparaĂźtre un jour Ă  jamais et, avec eux, la sociĂ©tĂ© autoritaire qui en fait le lit. Car nous ne sommes pas devant une rĂ©pĂ©tition hasardeuse ni un sortilĂšge quelconque.

Notre malheur provient des bases mĂȘmes de la sociĂ©tĂ© : la domination mĂšne tĂŽt ou tard au fascisme et l’exploitation Ă  l’esclavage.

Il n’y a donc qu’un seul moyen de rompre avec ce cycle infernal : sortir de la prĂ©histoire politique de l’humanitĂ©.

  –        Passer des belles paroles aux actes concrets, arracher les trois mots qui sommeillent sur les monuments publics et avancer au plus vite vers la libertĂ© authentique, l’égalitĂ© rĂ©elle et la fraternitĂ© universelle.

Yannis Youlountas

Notes –

(1) Les néonazis veulent la peau de Carola et Pia :
blogyy.net/2019/07/01/les-neonazis-veulent-la-peau-de-carola-et-pia/ 

(2) German far-right group used police data to compile death list (The Gardian du 28 juin) : https://www.theguardian.com/world/2019/jun/28/german-far-right-group-used-police-data-to-compile-death-list




Source: Nantes.indymedia.org