DĂ©cembre 3, 2021
Par Rennes Info
318 visites


SUD-Rail avec les cheminots Ă©tait lĂ  ce vendredi 3 dĂ©cembre pour interpeller le PDG de la SNCF Mr FARANDOU venu Ă  Rennes.

Mr FARANDOU dans l’émission de BOURDIN sur RMC avaient dĂ©clarĂ© que les cheminots gagnaient 3200 € en moyenne, or dans un sĂ©minaire de directeurs en septembre dernier il a reconnu le contraire et que « cela pose problĂšme Â».

Les salaires Ă  la SNCF n’ont pas connu d’augmentation gĂ©nĂ©rale depuis juillet 2014, soit 90 mois. ParallĂšlement, la SNCF a versĂ© un milliard d’euros de dividende Ă  l’Etat. Le groupe SNCF a fait 2,8 milliards d’euros de bĂ©nĂ©fice entre 2014 et 2018.

MalgrĂ© les bĂ©nĂ©fices faits, nos salaires sont restĂ©s bloquĂ©s. Et ce n’est pas la proposition d’augmentation de seulement 1% pour les 2 prochaines annĂ©es qui vont maintenir le pouvoir d’achat des cheminots. En pleine crise ce sont 1800 cheminots qui ont quittĂ© l’entreprise de leur propre fait, hors retraite, un record pour l’entreprise SNCF !

En Bretagne, il faut relancer le FRET SNCF pour cela mettez les moyens sur l’infrastructure et aussi en moyens humains et matĂ©riel. Nous refusons la construction de nouvelles LGV en Bretagne qui nous coĂ»tent chĂšres et ne rĂ©pondent pas aux besoins de transport quotidien de la population.

La convention TER avec la RĂ©gion Bretagne protĂšge l’entreprise SNCF mais pas les cheminot-es. Cela n’empĂȘche pas la suppression de nombreux vendeurs, de contrĂŽleurs et d’agents dans les gares.

Les cheminots en Bretagne demandent l’arrĂȘt des rĂ©organisations et suppressions de postes, la rĂ©ouverture des guichets et veulent ĂȘtre assez nombreux pour rendre un service de qualitĂ© aux usagers.

Sur les Gares, Mr FARANDOU avait promis : « fini les 30 minutes d’attentes aux guichets Â» pour l’étĂ© 2020. En 2021, il y a toujours plus de 30 minutes d’attentes !!

Aux guichets de Rennes, la direction supprime 4 agents ce mois-ci. Nous faisons attendre les personnes handicapĂ©s et les personnes ĂągĂ©es debout car nous ne sommes Ă©quipĂ©s que d’un seul fauteuil. Les agents sont en souffrance et les usagers ont besoin d’humains.

Comment pouvons-nous faire respecter les « moins de 30 minutes d’attentes Â» ?

Mr Farandou, vous vous permettez de dire « que l’humain est au cƓur de la performance Â». Mais sans humain que reste-t-il du service public ?

SUD Rail Bretagne




Source: Rennes-info.org