Février 21, 2021
Par Le Monde Libertaire
411 visites


Le 24 mars 2020, pendant le confinement, à St Médard (Gironde), un jeune homme sort prendre l’air. Il ne dépasse pas le kilomètre autorisé, n’est pas sorti depuis plus d’une heure et a rempli son attestation en cochant la case 5 qui autorise « des déplacements brefs liés à une activité physique individuelle ». Un bon citoyen, donc !

Contrôle de gendarmerie. Logique. Mais verbalisation. Motif : « être en tongs » car « l’attestation est prescrite pour une activité sportive, ce qui est impossible avec des tongs ». Ah, bon, marcher ne serait pas une activité sportive et serait interdite de tongs ! Le verbalisé en est tout esbaudi et il conteste.

Mercredi 16 janvier 2021, conformément au réquisitoire du procureur, le tribunal de police l’a déclaré « coupable de déplacement hors du domicile sans document justificatif… » et condamné à 135 € d’amende + 31 € de frais de justice.

Que des gendarmes soient bêtes et méchants, c’est dans l’ordre des choses de l’ADN de la fonction. Que des procureurs et des juges en rajoutent une couche de grotesque étonnera sans doute le citoyen lambda qui croie encore aux gardiens de la paix et à la justice bourgeoise.

Mon petit doigt me dit qu’il n’a pas fini de s’étonner de la logique de contrôle, de répression et de connerie de ce gouvernement !

Jean-Marc Raynaud




Source: Monde-libertaire.fr