La France est actuellement clouée au pilori pour vendre des armes à l’Arabie saoudite qui, c’est un secret de polichinelle, les utilisent, soi-disant pour se défendre, dans la guerre que ce pays mène au Yémen. C’est bien connu, la meilleure défense, c’est l’attaque.

Faits d’hiver :  Quand la France refusait de vendre des armes à … !

En tant que professeur émérite de je ne sais plus quoi, à l’université de je ne sais plus où, donc, en tant qu’expert climatosceptique, tout en reconnaissant que…, il est de mon devoir de scientifique de rappeler aux manants et autres garçons de ferme que cette attitude, nouvelle, de la France, n’a pas toujours été.
En 1936, la France est gouvernée par un Front populaire élu démocratiquement. L’Espagne, toujours en 1936, voit la victoire d’un Front populaire élu tout aussi démocratiquement. Mais, coup d’État militaire de Franco qui s’insurge contre la République. Les nazis d’Hitler et les fascistes de Mussolini aident immédiatement leur copain en lui envoyant force armes, avions, chars et hommes. Pour se défendre, la République espagnole achète alors (et les paye) des armes à la France. Mais la France refuse de livrer ces armes. Motif : pas question d’intervenir dans les affaires intérieures de l’Espagne.
Donc, vous voyez, la France est capable de refuser de vendre des armes.
Bon d’accord, à certains, mais pas à d’autres !


Article publié le 16 Déc 2019 sur Monde-libertaire.fr