Le confinement, des kilomètres à venir de masques et de respirateurs, des fainéants payés à rien foutre pour cause sanitaire, l’État dépensant sans compter, des actionnaires privés de leurs dividendes, l’économie capitaliste à l’arrêt… ce n’est plus possible !
Nous autres, climato-sceptiques payés par les multinationales, économistes (ou soit disant tel) gentils chiens du système, gens de pouvoir, milliardaires qui donnons trois sous à la quête de la messe du dimanche, technocrates de tous bords tatoués à la logique comptable que nous dictent les puissants, flics aux ordres de toujours, troupeaux de veaux écervelés autant que décervelés…, nous vous lançons un appel à la raison.
Pour que tout change, il faut que rien ne change ! Pour ce qui concerne l’essentiel, of course.
Nous avons toujours dit que pour enrayer la délinquance il fallait construire toujours plus de prisons. Privées. Ça ne résout pas le problème, mais ça fait marcher le business.
Fort de cette expérience, nous en appelons, donc, pour enrayer l’épidémie de coronamachin, à construire des cimetières. Le prix des places étant déterminé par la loi implacable du marché.

Faire du fric sur les vivants, c’était le vieux monde. Faire du fric sur les morts, ça c’est moderne !

Jean-Marc Raynaud


Article publié le 05 Avr 2020 sur Monde-libertaire.fr