Avril 19, 2021
Par Le Monde Libertaire
160 visites


Alexeï Navalny, 44 ans, opposant irréductible du Tsar Poutine, victime d’un empoisonnement par les services secrets russes, soigné et sauvé par l’Allemagne, arrêté, emprisonné et condamné à plusieurs années de prison dès son retour en Russie, est en train de mourir. Gravement malade et interdit de soins, il a entamé une grève de la faim le 31 mars. À ce jour son état est critique et il peut mourir d’un instant à l’autre.
Selon Tatiana Stanovaya, « Pour Poutine, le dossier est clos. Navalny est en prison. Il purge sa peine et le reste est entre les mains de Dieu ».
Jadis, des millions de personnes, partout dans le monde, manifestèrent pour essayer de sauver Sacco et Vanzetti. Hier encore, les vitres de certaines ambassades volaient systématiquement en éclats pour moins que ça. Mais, aujourd’hui, rien !
Rien de la part des États soi-disant démocratiques. Normal ! Mais, rien également de la part de tous ceux, dont nous sommes, qui sont trop occupés à célébrer La Commune de Paris… de 1871.
Soyons positifs. Quand Navalny sera mort, ce sera un tsunami d’indignation.
Ah, l’indignation !

Le 19 avril 2021
Jean-Marc Raynaud




Source: Monde-libertaire.fr