Janvier 31, 2021
Par Le Monde Libertaire
366 visites


Le journal Le Monde, ce quotidien satirique et gauchiste bien connu , s’est excusé d’avoir publié un dessin de Xavier Gorce suite aux récriminations de certains de ses lecteurs qui y ont vu une insulte aux victimes d’inceste et aux transgenres. Perso, je n’ai rien vu de tout cela, mais bon, pourquoi pas ? Et donc, Gorce qui n’a pas été viré pour autant a démissionné. Et, le chœur des résistants de la 25éme heure de l’indignation de hurler à la mort contre la censure et une atteinte à la liberté d’expression. Ah, les bonnes âmes !

Bizarrement, ces faiseurs d’opinion autoproclamés, têtes d’affiches d’un entre soi médiatique, consanguins dans la servilité à l’égard de leurs patrons actionnaires, ont l’indignation à géométrie variable à propos de la censure et des atteintes à la liberté d’expression. Bien sûr, quelques lignes (charité oblige) pour tous les derniers de cordée licenciés pendant que les actionnaires de leur boîte se goinfrent comme jamais. Également, c’est vrai, en fonction de l’actualité, quelques vaguelettes d’indignation contre les atteintes à la liberté d’expression, ailleurs. Et, bien sûr, le silence sur tout ce qui les remet en cause. Ah, le silence, ce cache sexe d’une censure et d’une atteinte à la liberté d’expression qui n’ose pas dire son nom !

Bref, mais on l’aura aisément compris, Le Monde pratique (et c’est son droit) bien évidemment la censure, à sa manière. Feutrée, policée, hypocrite. Mais les autres, qui s’en indignent, ces collabos sous Pétain mais résistants en 1945, la pratique également, à leur manière. Veule. Minable.

En clair, qu’il s’agisse des culs serrés du Monde ou des chevaliers blancs de l’indignation à géométrie variable et circonstanciée de tous ces « grands » médias inféodés au fric, tous puent. Mais, il en est qui puent plus que d’autres. Devinez lesquels !

Jean-Marc Raynaud




Source: Monde-libertaire.fr