Septembre 19, 2021
Par Le Monde Libertaire
249 visites


L’étĂ© 2021 s’achĂšve. Il n’aura pas fait trĂšs beau, mais il n’aura pas non plus fait trop mauvais. De mĂȘme, les petits commerçants, et surtout les bistroquets, rĂąlotent contre les mesures gouvernementales, mais bon
 De mĂȘme, tous les samedis, ça ronchonne contre le pass sanitaire, mais sans plus. De mĂȘme, encore, les grands mĂ©chants mous du syndicalisme nous promettent une rentrĂ©e sociale chaude, mais sans vraiment y croire faute d’y avoir jamais cru. De mĂȘme, enfin, l’armĂ©e mexicaine des gĂ©nĂ©raux politicards sans troupes, mĂȘme si elle persĂ©vĂšre Ă  parler dans un dĂ©sert de plus en plus dĂ©sertique, a de plus en plus de mal Ă  faire semblant d’y croire.

Bref, malgrĂ© l’urgence climatique, sociale et politique, la pandĂ©mie d’inĂ©galitĂ©s, d’injustices, de mĂ©pris, d’incompĂ©tences
, la France semble seulement ronchonner, grogner et mordiller. Et le pouvoir (les pouvoirs) croie(nt) dur comme fer, que faute de pain de libertĂ©, d’égalitĂ© et de justice, il pourra encore longtemps se contenter de lui rationner quelques miettes de la brioche rance de l’aumĂŽne.

Donc, Ă  dĂ©faut que tout aille mal, tout semble finalement n’aller pas si mal !
Comme en avril 1968, quand le journal Le Monde titrait : « La France s’ennuie ! ».

On connait la suite !

Le 16 septembre 2021
Jean-Marc Raynaud




Source: Monde-libertaire.fr