Lu sur Infolibertaire.net ; suite aux menaces de mort de Thierry Veyrier (responsable départemental RN du 94) à l’encontre de Anasse Kazib, cheminot et syndicaliste, réaction syndicale de SUD Rail de Paris Nord :

Dans la continuité des campagnes racistes de dénigrement de la députée Danièle Obono, notre camarade cheminot et syndicaliste à SUD Rail, Anasse Kazib, a été la cible d’une menace de mort sur le réseau social Twitter, proférée par un responsable départemental du Rassemblement National du département du Val de Marne (94).

Son message, « Dans le #GrandRapatriement nous allons commencer par les lettres A et K. Le petit Anasse Kazib est prié de se présenter porte 12 dont la destination est une surprise », accompagnait une photo où on voit plusieurs personnes pendues en public.

Ces propos sont proférés dans un contexte où la haine raciste est quasi-omniprésente dans les médias et alimentée, en dernière instance, par des années de prises de positions et choix politiques racistes des gouvernements successifs.

Ce n’est pas la première fois que notre camarade est victime d’insultes racistes sur les réseaux sociaux et dans certains médias. Cette menace de mort proférée par un responsable politique franchit une ligne rouge.

Ces propos sont d’une extrême gravité et complètement inadmissibles ! Nous les condamnons avec la plus grande fermeté !

Combattons tous ensemble l’extrême droite !

Le bureau régional SUD Rail de Paris Nord

Et ci-dessous le communiqué aux cheminots de Sud Rail du 1er septembre 2020 :


Article publié le 05 Sep 2020 sur Lahorde.samizdat.net