Face au fascisme et au néo-libéralisme, soyons Solidaires, ne nous laissons pas faire !

Solidaires étudiant-e-s fédération membre de l’Union Syndicale Solidaires tient à rappeler ses combats historiques contre le sexisme, le racisme, les LGBTIphobie et l’intolérance qui ne sont que les nombreux visages du fascisme. Un fascisme qui s’incarne aujourd’hui dans le Front National et qui doit se combattre partout, que ce soit sur nos lieux d’études, là où nous sommes salarié-e-s et dans la rue. Nous tenons à apporter notre soutien à toutes les actions spontanées qui naissent aujourd’hui dans de nombreuses villes et de nombreuses universités et établissement de l’enseignement supérieur. 

Nous appelons tou-te-s les étudiant-e-s à rejoindre ces actions.

La lutte nous tenons à la porter contre le FN mais aussi contre les conditions objectives de sa montée en puissance et de son ancrage. Nous tirons le constat que plus de 30 ans de politiques libérales de destruction des services publics, notamment de proximité, de dégradations des conditions de travail pour les salarié-e-s et les étudiant-e-s ainsi que de montée du chômage ont produit la situation que nous vivons. Nous ne pouvons dans ces conditions nous dire convaincu-es par le rempart que constituerait Emmanuel Macron. Il s’inscrit directement dans ces politiques et cette vision de la société que nous dénonçons au quotidien à travers notre syndicalisme. 

Plus spécifiquement la présence de ces deux candidat-e-s au second tour de l’élection présidentielle n’augure rien de bon pour l’avenir de l’Enseignement Supérieur et la de la Recherche : Alors que Le Pen prévoit un enseignement davantage tourné vers le besoin du patronat et non pas des étudiant-e-s, tout en y répandant son idéologie réactionnaire, Macron lui promet une plus grande autonomie des universités, donc davantage de besoins de fonds venant du privé à cause d’un désengagement financier de l’état, et une sélection accrue à l’entrée de la première année de la licence.

Pour Solidaires étudiant-e-s faire barrage au FN passera par de meilleurs conditions de travail, d’études et de vie. Lui faire barrage cela passera par reconstruire des solidarités entre exploité-e-s, par recréer des structures pour s’organiser entre nous au delà de nos différences afin qu’enfin nous puissions changer la vie.

Solidaires étudiant-e-s s’inscrit pleinement dans le syndicalisme de transformation sociale, et c’est bien cela qu’il faut contre le FN : créer les conditions d’une transformation sociale, pour que nous puissions mieux vivre et étudier.

Solidaires étudiant-e-s, syndicats de luttes

Porte-parolat : 06.86.80.24.45

http://www.solidaires-etudiant-e-s.org/

[email protected]