Mai 7, 2020
Par Le Poing
316 visites


Une brigade de solidarité culinaire s’est formée dans le sud des Cévennes. Le collectif, composé de cuisiniers professionnels, entend organiser des distributions de repas dans cette région déjà durement touchée par la précarité et la pauvreté, avant même le confinement.

Sur la base d’une démarche inspirée des brigades d’entraide populaire de Milan, ou de celle qui connaissent un succès certain en Île-de-France, les participants tiennent à lier l’aide immédiate aux plus fragilisés à une critique du contexte social et politique qui produit cette misère.

Une première distribution réussie a permis de fournir une quarantaine de repas dans le village de Sumène. D’autres sont à venir. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter leur page Facebook. Et pour plus d’infos sur les autres initiatives solidaires en Occitanie, lisez cet article ! Ou celui-ci pour le sud des Cévennes !

Après la distribution d’une quarantaine de repas à Sumène, d’autres sont au programme !

Le Poing reproduit ci-dessous le texte de présentation du collectif :

« Nous sommes un collectif de cuisinièr.es professionnel.les basé dans le sud des Cévennes réuni.es autour d’une volonté commune de réagir face aux inégalités suscitées par cette crise sanitaire inédite.

Les conséquences économiques et sociales du confinement se font sentir bien au-delà des villes et ce jusque dans nos rues, nos villages et nos vallées. Les foyers les plus fragiles accusent le coup et paient le prix de décisions politiques iniques et incompétentes. Le nombre de bénéficiaires d’aides alimentaires diverses a explosé. La fin du confinement va se traduire, par une crise sociale de grande ampleur face à laquelle nous ne souhaitons pas rester les bras croisés à attendre de meilleurs auspices pour retourner à nos fourneaux.

Pris.es dans l’élan des Brigades de Solidarité Populaire qui ont essaimé en France avec l’appel de Milan, nous avons voulu mettre à disposition notre savoir-faire et nos outils de travail pour être solidaires en faisant ce que nous aimons : cuisiner pour les autres. Nous envisageons de concocter et de distribuer gratuitement aux foyers les plus précaires (familles nombreuses et personnes isolées) des repas végétariens essentiellement à base de produits de qualités (locaux, de saison, bio).

L’objectif des ces brigades est de construire un réseau politique international d’entraide. Nous nous inscrivons pleinement dans cette démarche autonome car nous croyons à notre capacité collective d’auto-organisation indépendamment de l’aide de l’État qui nous a précipité vers ce désastre sanitaire notamment en sacrifiant l’hôpital public ».




Source: Lepoing.net