361 visites


Les rassemblements spontanés contre les nouvelles annonces du gouvernement se sont mal passés.

Le premier s’est vue attaqué par l’Alliance Scandale, un groupe de bastonneur regroupant holls et identitaires (voir l’article fafwatch pour plus de détails :  https://fafwatch2.noblogs.org/post/2021/07/20/alliance-mythomane-les-identitaires-en-roue-libre/) qui souhaitait virer les éléments trop à gauche pour eux de la manif.

La seconde a vu des camarades être pris à partie et poursuivis par des manifestants car ils/elles étaient trop radical. Alors qu’au même moment l’action française se promenée dans le défilé !

De même l’on à pu voir des comparaisons de mauvais goût avec la Shoah ou l’apartheid, pour ne pas dire preuve d’un racisme et d’un antisémitisme latent. Des centres de vaccinations ont été saccagés et couvert de croix  de lorraine, bref c’est la confusion totale.

Il faut dire que le sujet de base est difficile : d’un côté il y a  le gouvernement qui, après avoir saccagé les services publics de santé depuis des années, se retrouve à faire le choix de l’autoritarisme pour  paliers ses propres faiblesses. Et de l’autre il y a cette idée étrange, particulièrement libérale, qui voudrait faire croire que nos choix ne regardent que nous.

Non, se vacciner ne regarde pas que notre conscience et notre  rapport ( nos connaissances ) à la médecine. Pas plus que spéculer sur  l’immobilier ou rouler bourré etc. Nous qui prônons l’action collective et la vigilance pour faire face aux besoins des autres; nous ne pouvons  faire de la lutte contre une maladie contagieuse une question de choix
personnel.

A l’opposé, l’extrême droite prétend d’un seul coup défendre les libertés. Depuis quand des organisations racistes sexistes et homophobes  ont leur mot à dire sur les libertés individuelles ? Les choix précédemment prit par Trump au USA et de Bolsonaro au Brésil nous prouvent bien que ces gens là ne cherchent pas à protéger les populations, mais seulement à proteger le capitalisme quel qu’en soit le prix humain. Tout ça au mépris des personnes les plus âgées et des plus pauvres.  Celles le plus souvent atteint de comorbidité du fait de la précarité.

Comment pourrions nous tolérer que des fachos donnent leur avis sur les  politiques de santé ?!

Alors que faire ?

Retrouvons nous, hissons nos couleurs, ne baissons pas les yeux dans nos rues et propageons des mots d’ordres qui soient réellement dans nos  intérêts car le refus du pass sanitaire sans aller plus loin n’est finalement que de l’immobilisme; alors que nous sommes fasse à un problème à résoudre.

Exigeons la levée des brevets pour les vaccins, la nationalisation immédiates des labos pharmaceutiques, le réinvestissement des gains dans la lutte contres ces maladies qui tuent depuis trop longtemps tel que le paludisme et le sida, et la coopération internationale !

Contre le libéralisme autoritaire oui à la socialisation de la santé !

PS : venez masqué.e.s !

Bandeau uat-clean




Source: Unionantifascistetoulousaine.wordpress.com