Mai 8, 2017
Par Rebellyon
254 visites


Macron nous promet un Etat policier et la précarité, ripostons dès maintenant dans la rue et dans la lutte. Nous ne nous laisserons pas gouverner par les flics et les patrons !

Nous étions près de 500 dimanche soir dans les rues de Lyon pour dire notre refus du quinquennat à venir. Le taux d’abstention record de ce second tour – alors même que les politiciens de tous bords agitaient l’épouvantail bien utile de la menace fasciste pour nous contraindre à consentir à la destruction de nos conditions d’existence – démontre une fois de plus l’incapacité de la démocratie bourgeoise à représenter celles et ceux dont elle appelle les suffrages.

Macron l’a annoncé durant la campagne : il entend détruire un par un des acquis arrachés de haute lutte, détruire le code du travail, rogner sur les retraites, chasser les chômeurs récalcitrants à accepter n’importe quel job de merde etc. En bon petit soldat de l’impérialisme, il poursuivra les guerres partout dans le monde, prêt à défendre à tous les instants les intérêts des grands capitalistes qui pillent les ressources naturelles et humaines. Loin de vouloir rompre avec l’état d’urgence qui contraint nos vies depuis plus d’un an et demi, Macron s’est fait le chantre de la répression. Il nous promet toujours plus de flics, toujours plus de répression et toujours plus de précarité.

A celui qui veut gouverner par ordonnances, nous devons répondre avec détermination. Pas de trêve pour les capitalistes !

Organisons-nous dès maintenant pour faire front ! Rendez-vous mercredi 10 mais à 18h pour une assemblée de lutte à la Bourse du travail (métro place Guichard)




Source: