Horacio Arruda a porté plainte contre l’entrepreneur Fabrice Descurninges, pour avoir diffusé son adresse personnelle.

Qui est-il?

M. Descurninges est un conspirationniste pro-Trump adepte de « Q-Anon », très actif sur les réseaux sociaux. Il se présente comme un résident de Montréal et directeur de Palma Rénovation, Voici sa présentation Facebook et LinkedIn :

Dans des dizaines de publications, Descurninges affirme que « Q » s’en vient, puis que le Canada sera bientôt sauvé par le « trumpisme », car le président américain lutterait contre la « Cabale » et délivrera bientôt le monde entier dont le Canada.

Dans sa vision manichéenne, Arruda serait un membre satanique de cette « cabale », installant des tours cellulaires 5G en cachette et préparant une terrifiante campagne de vaccination :

Menaces à peine voilée contre Arruda

Le 27 juillet à 13h, Descurninges a divulgué publiquement l’adresse du directeur de la Santé publique, accompagnée de menaces à peine voilées : « Si certains se sentent de bonnes dispositions pour le remercier »…

(Notez qu’il y a eu au moins 85 partages)

Les commentaires sous le statut de Descurninges abondaient dans le même sens : on menace de lui rendre visite ou manifester devant chez lui :

(Notez qu’une dame a vérifié que c’est la bonne adresse)

Un certain Roger Brisebois propose d’aller lui remettre « un petit cadeau d’appréciation », tandis que Marck Lelou suggère de rassembler des milliers de « nationalistes déchaînés » et de « cogner dans ses vitres ». Son ami Martin Knowles ajoute « Serbian style !! » (là où il y a eu des protestations violentes) :

Qui sont ces gens qui ont partagé les menaces?

Tout d’abord, remarquons qu’un individu arrêté cette semaine, Guillaume Lagacé, avait partagé la publication :

Ce résident de Saint-Placide (dans les Laurentides), avait écrit à deux reprises qu’il souhaite « pendre » la journaliste Kariane Bourassa :

(La pendaison par les pieds est une technique de torture par mort lente)

Dans la première version de son statut, il menaçait de la « pendre », tout simplement :

Lagacé s’inscrit dans la même mouvance complotiste pro-Trump qui rêve de pendre les élus.es progressistes :

« Marck Lelou »

Un autre complotiste violent est Marck Lelou. C’est lui qui proposait de « cogner dans les vitres » du domicile d’Arruda. Voici son commentaire complet :

Marck Lelou est en fait Sylvain Marcoux, un néonazi bien connu. Il utilise le nom Marc Leloup, sous différentes orthographies :

(White Lives Matter)

Sylvain Marcoux a déjà été un candidat indépendant aux élections provinciales de 2018, en Mauricie :

C’est aussi un admirateur d’Adrien Arcand :

Conclusion

Les complotistes adoptent une tangente de plus en plus agressive, menaçant journalistes et élus.es pour des raisons pourtant farfelues qui porteraient à rire… si ce n’étaient pas des menaces de mort. Ce mouvement pro-Trump, inspiré de l’extrême-droite américaine, est franchement toxique.


Article publié le 17 Oct 2020 sur Xaviercamus.com