Plus d’une centaine de personnes ont manifesté ce samedi 13 juin après-midi dans la petite ville d’Eymoutiers. La banderole de tête disait « Il n’y a pas de bonne méthode policière ».

Le joyeux cortège s’est épaissi au fil de deux tours des rues du centre, en chantant notamment « La Semaine sanglante » ou le désormais bien connu « On est là », pour terminer devant la gendarmerie aux cris de « le cadenas, on oublie pas, on reviendra et on vous confinera ».

La route devant la gendarmerie en est restée bloquée pendant un bon quart d’heure en mode « sit-in », alors que les pandores s’étaient prestement confinés derrière des volets clos – hormis bien sûr ceux qui prenaient des photos. Le cortège est ensuite retourné à son point de départ, et quelques véhicules de bleus ont continué à tourner dans le centre de la petite ville.

À quand la suite ?… Le cadenas reviendra-t-il pour de bon ? Mais où ? Qui confinera les confineurs, compresseurs de torse et de nuque, et autres amateurs de méthodes à létalité réduite mais définitive ?

Note : la mention du cadenas fait référence à cette manifestation consécutive à la mort de Rémi Fraisse, qui avait été suivie d’une bonne poussée délirante des autorités locales, jusqu’à en faire un procès (recensé notamment ici) qui se leur donna une bonne occasion de se ridiculiser…


Article publié le 15 Juin 2020 sur Labogue.info