Décembre 17, 2020
Par Sans Nom
188 visites


Eybens (Isère) : Sous une pluie d’étoiles filantes
Attaque (qui l’a reçu par mail), 16 décembre 2020

Dans la nuit du 13 au 14 décembre 2020 à Eybens, une voiture de Vinci s’est immolée par le feu. Elle en avait assez d’appartenir à cette entreprise de bétonnage qui construit de nouvelles prisons, écoles, aéroports, parkings, autoroutes, etc.

Le déploiement des antennes 5G (s’appuyant sur les générations d’antennes précédentes) et la construction de nouvelles prisons (par des entreprises comme Vinci, Eiffage, Bouygues, etc.) sont deux aspects d’une même logique sécuritaire. Logique consistant à accroître la surveillance, le contrôle et le fichage en vue de remplir ces prisons.

Par cette modeste action, nous apportons un chaleureux soutien à B.*, enfermé parce qu’accusé de l’incendie de trois antennes-relais, ainsi qu’aux autres personnes enfermées pour s’être révoltées contre ce monde. Si nous sommes contre la prison, le fait d’être en taule n’est en soi pas suffisant pour qu’on se sente solidaires, nous accordons une grande importance aux idées portées.

Quelques joggers nocturnes, sans attestation (mais masqués !)

* Ndlr : Voir ces deux textes sur l’arrestation et l’incarcération du compagnon de Besançon fin septembre 2020




Source: Sansnom.noblogs.org