Février 23, 2022
Par Campagne BDS France
361 visites

Date d’origine : 22/02/2022
Auteur : Bureau national palestinien pour le BDS (BNC)
Traduit par : BP

Si AXA veut cesser de se rendre complice de violations flagrantes des droits de l’homme et respecter sa stratégie en matière de changement climatique et de biodiversité, il lui faut se désinvestir de l’apartheid israélien !

Depuis plusieurs années maintenant, un mouvement international demande à AXA de cesser ses investissements dans le régime d’apartheid israélien. D’importantes étapes ont été franchies, parmi lesquelles la décision de décembre 2018 prise par AXA IM de vendre ses parts chez un industriel militaire d’Israël, Elbit Systems. En 2021, AXA a vendu presque toutes ses parts dans Equitable Holdings qui investissait dans Elbit Systems et dans cinq des principales banques israéliennes – toutes répertoriées dans la base de donnée de l’ONU sur les entreprises complices des colonies de peuplement israéliennes illégales, lesquelles constituent un crime de guerre en droit international. Israël se sert de ces colonies pour voler la terre et les ressources en eau des Palestiniens dans le cadre d’une politique qui vise au nettoyage ethnique.

Signez la pétition et exigez qu’AXA cesse de financer les crimes de guerre et les crimes environnementaux !

En 2021, plus de 250 organisations et 10 000 personnes se sont engagées à boycotter l’assureur français jusqu’à ce qu’il se conforme à ses principes déclarés et aux droits de l’homme. Des dizaines d’entre elles ont déjà annulé leur police d’assurance AXA.

Un nouveau rapport choquant confirme qu’AXA est l’un des plus gros investisseurs européens dans l’entreprise coloniale de peuplement illégale d’Israël, il montre en outre que l’assureur possède toujours des actions à hauteur de 6,2 millions de dollars dans deux banques israéliennes impliquées dans des crimes de guerre.

La guerre est un pilier de l’économie israélienne et l’une des industries les plus polluantes au monde.

AXA s’engage à être conscient du rôle qu’il peut jouer à travers l’impact indirect de ses produits et de ses services d’assurance et d’investissement. Dans sa politique environnementale, AXA s’engage lui-même à s’efforcer d’offrir des solutions en matière d’assurance et d’investissement qui favorisent un comportement respectueux de l’environnement.

Lutter pour la justice climatique implique de lutter aussi pour les droits de l’homme. AXA ne peut pas édulcorer sa complicité dans les crimes de guerre par ses seules déclarations rhétoriques sur l’environnement.

Signez la pétition pour faire pression sur AXA afin qu’elle mette fin à sa complicité dans le financement de crimes de guerre et de crimes environnementaux !

Les colonies de peuplement israéliennes ne sont pas seulement illégales, elles sont aussi destructrices de l’environnement.

Ces colonies israéliennes sont surtout construites sur des terres agricoles ou des pâturages des Palestiniens qui leur ont été confisqués, des terres ancestrales pour les oliviers : une source première de nourriture et de revenus pour les Palestiniens. Depuis l’occupation militaire par Israël, en 1967, de Gaza et de la Cisjordanie, y compris Jérusalem-EST, près d’un million d’oliviers palestiniens ont été arrachés et détruits.

Israël déverse 80 % des déchets de ses colonies illégales sur le territoire palestinien qu’il occupe, contaminant ainsi toutes les ressources naturelles palestiniennes – y compris l’eau. À Gaza, 97 % de l’eau potable sont impropres à la consommation et constituent une cause majeure de mortalité infantile.

Telles sont les conséquences d’un régime d’apartheid sur une population et la planète qu’AXA cautionne par ses investissements.

Dites à AXA : « Arrêtez de soutenir l’occupation illégale d’Israël et respectez la population et la planète ».

Les entreprises impliquées dans les crimes de guerre d’Israël ne sont pas à l’aise. La multinationale française Veolia s’est complètement retirée d’Israël après qu’une campagne BDS sur son rôle dans la colonisation par Israël de terres palestiniennes lui ait coûté des milliards de dollars en pertes de contrats et d’appels d’offres.

Ensemble, nous pouvons faire en sorte qu’AXA fasse de même si nous faisons monter la pression !




Source: Bdsfrance.org