DĂ©cembre 19, 2020
Par Union Communiste Libertaire (UCL)
316 visites


Le 18 octobre 2020, la coordination fĂ©dĂ©rale de l’Union communiste libertaire a votĂ©, Ă  98,85 % des mandats, l’exclusion de Hoel (Ilrandar) membre du groupe de Toulouse et alentours, Ă  la suite d’une accusation de viol.

Cette dĂ©cision rĂ©sulte d’une procĂ©dure fĂ©dĂ©rale dĂ©clenchĂ©e au sein de l’organisation au mois de mars 2020.

À l’issue de cette procĂ©dure, l’organisation a estimĂ© que la gravitĂ© des faits recueillis rendait impossible la prĂ©sence de cet adhĂ©rent dans nos rangs.

Comme le prĂ©voit notre procĂ©dure en cas d’agression, connue de tout membre de l’UCL, nous souhaitons informer largement le milieu militant de notre dĂ©cision, afin de nous assurer que de tels agissements de sa part ne trouvent plus leur place nulle part, et nous invitons les autres cadres dans lesquels il peut agir Ă  prendre leurs dispositions pour assurer la sĂ©curitĂ© de leurs militant.es et sympathisant.es.

Il nous semble primordial de briser le silence qui permet Ă  de tels actes de continuer Ă  exister.

Notre organisation rappelle sa dĂ©termination Ă  lutter contre le patriarcat sous toutes ses formes, qu’il s’agisse de violences dĂ©libĂ©rĂ©es ou d’une absence de rĂ©action complice.

Pour toute question relative Ă  nos statuts et procĂ©dure d’exclusion : [email protected]

Union communiste libertaire, le 20 dĂ©cembre 2020




Source: Unioncommunistelibertaire.org