Avril 9, 2018
Par Rennes Info
214 visites

Depuis le petit matin, 2 500 gendarmes tentent d’évacuer 200 habitant·e·s de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Armés de grenades lacrymogènes et de matraques, disposant de tractopelles et de véhicules blindés, épaulés par un hélicoptère, ils ont à disposition des moyens totalement disproportionnés face à quelques dizaines de résistant·e·s. Alors que le gouvernement avait su mettre fin, dans le dialogue, au projet de construction d’un aéroport, il fait preuve ici d’une brutalité inacceptable. Les habitant·e·s (…)


Politique




Source: