Octobre 27, 2021
Par Rebellyon
322 visites


Étudier est un droit, pas un privilège : nous demandons l’inscription des 16 sans facs sans affectation Rassemblement Jeudi 28 octobre – 8h30 Lyon 2 campus BDR (69007), Cour Centrale

Étudier est un droit, pas un privilège : nous demandons l’inscription des 16 sans facs sans affection

Chaque année, l’université se ferme un peu plus aux étudiant-es : loi ORE, arrêté Licence, ParcourSup, Campus France … Ce sont toujours les mêmes que l’on discrimine à travers les plateformes sélectives d’admission à l’université : les étudiant-es originaires des quartiers populaires, les enfants d’ouvrier-ers, d’immigré-es, les étudiant-es étranger-es … Cette année encore, la sélection a laissé des milliers d’étudiant-es sur la touche, plus durement encore du fait de la crise sanitaire.

A Lyon 2, depuis la fin du mois d’août, des dizaines d’étudiant-es se battent pour obtenir une affectation à l’université. Ces « sans-facs » sont encore plusieurs dizaines à l’heure d’aujourd’hui à n’avoir aucune proposition ou des propositions inadaptées à leur situation et à leur projet professionnel. A ce jour, il y a encore 16 dossiers qui sont en attente d’une réponse de la part la présidence, alors même que nous sommes désormais mi-octobre, à une semaine des vacances d’automne. En effet, malgré l’urgence de la situation, Nathalie Dompnier, présidente de l’Université Lyon 2, refuse de donner une autorisation d’inscription à ces étudiant-es. La présidence a fait le choix de la stratégie de pourrissement, repoussant sans cesse l’examen des dossiers, avec pour argument le fait que des réponses par saisines peuvent encore être envoyées. Or, cette même présidence et le recteur délégué à l’enseignement supérieur reconnaissent que cette procédure de saisine est un échec et que le droit à la poursuite d’études ne sera pas respecté !

Contre la sélection, pour que toutes et tous puissent poursuivre leurs études supérieures, nous réaffirmons que le droit d’étudier est fondamental et que l’université doit être ouverte à toutes et à tous, et non réservée à une élite.

Nous demandons à Nathalie Dompnier, présidente de l’université Lumière Lyon 2, de prendre ses responsabilités et d’inscrire l’ensemble des sans-facs. Nous demandons un investissement massif pour que toutes et tous puissent étudier dans de bonnes conditions.

Par la mobilisation collective des sans-facs et de leurs soutiens, nous sommes parvenus à obtenir la mise en place d’une commission d’examen des dossiers sans-facs restants, qui se tiendra le jeudi 28 octobre à 9h. Il faut continuer la mobilisation ! C’est pourquoi nous appelons l’ensemble des étudiant-es mais aussi des organisations politiques, syndicales et associatives à nous rejoindre dans cette lutte contre le tri social à la fac lors d’un rassemblement en cour centrale du campus des quais de Lyon 2, jeudi 28 octobre à 8h30. La casse de l’université et des services publics a assez duré, nous nous devons de contre-attaquer !

Rassemblement Jeudi 28 octobre – 8h30 Lyon 2 campus BDR (69007), Cour Centrale

PNG - 656 ko



Source: Rebellyon.info