« Si j’étais antisémite, je devrais avoir le droit d’être antisémite. De la même manière, je devrais avoir le droit d’être islamophobe ou judéophobe ou christianophobe, etc. »

Pire encore, Étienne Chouard ne s’est pas contenté d’appeler publiquement à accepter le racisme et l’antisémitisme. Il a ensuite ajouté, sans rire, qu’en France : « personne n’a de haine pour les Juifs. » Ces propos ont immédiatement servi de caution à la fachosphère, notamment sur le site d’Alain Soral, antisémite notoire et grand ami d’Étienne Chouard. Une information à faire savoir à celles et ceux qui ont encore du mal à ouvrir les yeux sur Chouard et son rôle de passerelle de l’extrême-droite ces dernières années.