Jeudi soir à Toulouse, CRS et policiers municipaux sont venus prêter main forte aux multiples caméras fraîchement installées sur les bords de Garonne. Pendant que les premiers gardaient un œil attentif sur les fêtard.e.s de Saint-Pierre, gazeuse à la main (on est jamais trop prudents), les seconds ont déboulé à deux voitures au beau milieu de la Daurade pour exhiber leurs matraques. Qu’est-ce qui nous a valu une telle attention ? Rien.

La veille, à la Daurade, la municipale était intervenue pour mettre fin à un péril imminent : un individu, probablement mal intentionné, avait délibérément tendu un hamac entre deux poteaux.

Chanceux, il n’a pas été verbalisé, comme le fut l’adolescent pris en train de pisser contre le mur séculairement prévu à cet effet. “C’est mes parents qui vont recevoir l’amende“, m’a-t-il confié. Le tout dans l’indifférence des centaines de personnes présentes, occupées à chasser des Pokémon.

La FanZonisation des quais est en marche…




Source: