[unable to retrieve full-text content]Daniel Albarracín revient dans cet article sur la coalition gouvernementale qui s’est récemment mise en place dans l’État espagnol entre le PSOE (Parti socialiste ouvrier espagnol) et UP (Unidas Podemos), suite à des mois de négociations et au prix de l’abandon de l’ambition de « renverser la table », que portait Podemos initialement (avec déjà des limites importantes).


Article publié le 18 Fév 2020 sur Contretemps.eu