Avril 27, 2016
Par Mille Babords
11 visites


La cité « de transit » de Bassens dans le 15e arrondissement de Marseille est construite en 1965 pour reloger provisoirement les habitant.e.s maghrébin.e.s et gitan.e.s du bidonville des Treize-Coins. Le provisoire dure encore jusqu’à aujourd’hui, laissé à l’abandon par les pouvoirs publics. Depuis 1998, les femmes de l’association MADE s’auto-organisent et luttent via de multiples projets contre le mépris institutionnel à la fois social et racial que les habitant.e.s du quartier subissent au quotidien. Ces militantes de terrain, qui refusent d’entrer dans un rapport clientéliste avec les institutions, se voient constamment freinées dans leurs actions. Suite au meurtre de trois personnes le 2 avril dernier à Bassens, et à de nouvelles expressions du mépris à leur égard, les femmes de MADE ont décidé de porter plainte contre le préfet délégué à l’égalité des chances de Marseille, Patrick Barraud.

Femmes en lutte – l’association MADE de la cité Bassens est sur Radio Galère (88.4) ce mercredi 27 avril, de 16h à 17h30.




Source: