Novembre 14, 2020
Par Sans Nom
327 views


traduit de l’espagnol de noticiasdelaguerrasocial, 5 noviembre, 2020

Le 16 octobre dans la commune d’Estación Central [banlieue de Santiago], vers 21h, le chauffeur d’un bus du Transantiago est menacé par des armes à feu et contraint d’en descendre. Des anonymes aspergent alors le bus d’essence, l’incendiant complètement à l’angle des rues Portales/Padre Hurtado.

Les pompiers sont rapidement arrivés sur place et ont retrouvé des tracts laissés sur place où on pouvait lire: « Face à un nouveau pacte électoral. Violence révolutionnaire contre l’État / la prison / le Capital. Attaque incessante contre les rouages de la machine du pouvoir.  »

Cette attaque s’est produite quelques jours avant l’anniversaire de la révolte du 18 octobre, et à la veille du plébiscite pour une nouvelle constitution.




Source: Sansnom.noblogs.org