En pleine période de pandémie et de confinement, les éditions Syllepse proposent en téléchargement libre et gratuit sur leur site Syllepse.net Covid-19, un virus très politique qui entend dévoiler au niveau international l’envers social et politique de la crise. Le texte est remis à jour toutes les semaines, et prolongé à chaque fois de nombreuses nouvelles analyses.

Outre plusieurs contributions, l’ouvrage propose une Éphéméride sociale de la pandémie qui égrène, pays par pays sur tous les continents, jour par jour, les luttes et mobilisations sociales contre « la faillite des États à gérer la crise sanitaire qui est de plus en plus béante et le capital qui défend violemment ses intérêts au mépris de la vie des travailleur·euses et des couches paupérisées de la mondialisation capitaliste. ».

Dans le texte introductif de l’ouvrage, Patrick Silberstein explique qu’« il est donc nécessaire de dire et de mettre en œuvre des choses concrètes et qui soient aussi porteuses d’alternatives. C’est précisément dans des moments comme celui que nous vivons actuellement que le mouvement social et les forces avec lesquelles il peut s’allier doivent réaffirmer leur capacité et leur disponibilité à gérer une telle crise autrement et mieux que le pouvoir. Après les gilets jaunes et le mouvement sur les retraites, la pandémie a ouvert un nouveau front de crise politique. Il est nécessaire de mettre en avant une politique indépendante, alors même que la crise ouverte par la pandémie met à nu les responsabilités de la mondialisation capitaliste et l’irresponsabilité de ses fondés de pouvoir. ».

Collectif, Covid-19, Un virus très politique, Syllepses, édition augmentée du 6 mai 2020, 96 pages.

Une Éphéméride sociale de la pandémie

Plus loin, il indique : « une autre question se pose : le sort qui sera réservé aux salarié·es et aux entreprises qui vont mettre la clé sous la porte à l’issue de l’épidémie. La réponse en termes de réquisition, de socialisation, de municipalisation, de reconversion à la fois écologique, sanitaire et économique, de coopératives, etc. va être plus que jamais à l’ordre du jour. La question ne se pose d’ailleurs pas uniquement pour celles qui vont fermer mais également pour celles qui ont déjà été liquidées. ».

Une préoccupation partagée par Alain Bihr qui, dans sa contribution intitulée « Covid-19 : pour une socialisation de l’appareil sanitaire », souligne que « la faillite pratique des politiques néolibérales en matière de santé ne doit pas nous fournir seulement l’occasion de dénoncer l’inanité de ses fondements idéologiques. Elle ouvre une brèche dont nous (les forces anticapitalistes, associatives, syndicales et politiques) devons tirer parti, en dénonçant la responsabilité des gouvernants, présents et passés, qui ont conduit ces politiques qui nous ont menés au désastre actuel, ce dont la population qui en fait les frais a de plus en plus clairement conscience. ».

D’autres contributions venues des États-Unis, du Pakistan, d’Inde, d’Argentine, de Suisse et du Mexique et issues de mouvements sociaux sont également proposées. Deux articles sur la situation des travailleuses et travailleurs chinois complètent ce tour d’horizon international. « Le virus et la peste brune » revient sur le jeu des extrêmes droites face à l’épidémie. Enfin, l’équipe des éditions Syllepse annonce être « contrainte de proposer une mise à jour de Covid-19, un virus très politique, car l’épidémie s’étend et s’approfondit au niveau mondial » et précise que « ce livre est entré dans un processus de réédition permanente et verra son contenu régulièrement actualisé et enrichi. » Ce qui a été fait, chaque semaine depuis le 31 mars.

Patrick Le Tréhondat


Article publié le 27 Mai 2020 sur Unioncommunistelibertaire.org