Janvier 25, 2022
Par Union Communiste Libertaire (UCL)
253 visites

Voici un livre pour nous aider à comprendre comment les séries (et la littérature) alimentent les clichés et renforcent le conditionnement à certaines conceptions de la société.

Qu’est-ce que le Moyen Âge  ? Il s’agit tout d’abord d’une période historique courant du Ve au XVe siècle, aux limites assez arbitraires, fixées a posteriori par des penseurs peu admiratifs de l’époque. C’est aussi une multitude d’imaginaires puisant aux nombreuses sources qui irriguent notre culture moderne, charriant son lot de clichés et d’images d’Épinal.

En écrivant le best-seller A song of Ice and Fire, adapté ensuite à la télévision avec la série culte Game of Thrones, George R. R. Martin a abondamment puisé dans ces sources d’inspiration pour construire son monde de fantasy. L’auteur se targue aussi d’une forme de réalisme dans sa description de la société, plus sombre et plus cruelle que celles dépeintes habituellement dans les autres œuvres de fantasy, et donc supposément plus proche de ce qu’était notre Moyen Âge.

« Une vision fantasmée d’un passé blanc et viriliste »

Dans leur ouvrage Une Histoire de feu et de sang, Justine Breton et Florian Besson se proposent de mettre cette affirmation à l’épreuve des connaissances scientifiques modernes sur le sujet. Prenant prétexte de l’étude de la saga et de la série télévisée (en veillant à bien distinguer les deux), ils jonglent plaisamment entre la remise en cause de nos clichés modernes sur le Moyen Âge, des explications sur les pratiques et la vie de l’époque ainsi que des réflexions sur la façon dont cette période a pu être dépeinte dans notre culture. Ce faisant ils n’oublient jamais de rendre justice au matériau original, qui bien entendu n’a jamais prétendu être une description scientifiquement correcte d’une société médiévale.

Leur livre se conclut par une réflexion sur le discours politique transmis par la saga. En choisissant de présenter un Moyen Âge où la violence est omniprésente, et où cette violence sert de gage de réalisme, l’auteur et les scénaristes ne sont pas neutres. Ils renforcent un discours qui vise à faire de la violence l’élément primordial de nos relations sociales, dépeignent en creux un monde où seules l’autorité et la force sont à même de nous protéger de la barbarie humaine.

Cette réduction de la complexité des relations humaines à la seule force brute permet à la fois de conforter (sans doute bien malgré la volonté de l’auteur) une vision fantasmée d’un passé européen blanc et viriliste, et de décrédibiliser celles et ceux qui comme nous cherchent à construire une société débarrassée de ses rapports de domination.

Tout en saluant le talent de Martin, les auteurs en appellent donc à ouvrir nos imaginaires et à sortir d’une vision très partielle et injuste d’une période bien plus riche que nous ne nous l’imaginons habituellement. Un livre à lire absolument.

Nicolas (UCL Grenoble)

  • Justine Breton et Florian Besson, Une Histoire de feu et de sang  : Le Moyen Âge de Game of Thrones, Presses Universitaires de France, 2020, 392 pages, 21 euros.



Source: Unioncommunistelibertaire.org