par kedistan – Global

|
antifa,
antimilitarisme,
luttes sociales

Le Président français Emmanuel Macron a décidé cette année de simplifier les voeux traditionnels, pour gagner du temps en janvier. Sans doute pour avoir le temps de voir défiler à l’Elysée les criminels de guerre avec qui il veut “maintenir les liens”. Erdoğan est de ceux-là.

C’est en effet au nom du pragmatisme et de la non rupture, qu’il recevra le Reis Erdoğan, le 5 janvier. Celui-ci s’est-il invité sans crier gare, à la suite de sa tournée africaine ?

Toujours est-il que le programme des entretiens (…)

Source: http://bxl.indymedia.org/spip.php?article17034 -