Eh ben voilà nous y sommes. Quelle déchéance !

Notre Tayyip se ramène lui aussi avec une loi de déchéance de nationalité, la bonne idée à la française. C’est drôle l’Europe. Elle applique le proverbe turc qui dit « Le raisin blanc noircit en regardant le raisin noir ».
Chacun prend exemple sur l’autre. Après ils se critiquent réciproquement, (il y a une autre expression pour ça « Casserole, ton cul est noir »), échangent les casseroles entre eux, chacun bien assis sur son cul noirci de suie.

Ne me dites pas que la Turquie n’est pas dans l’Europe. Oh, qu’elle y est bien depuis longtemps. C’est des copains. Des copains qui se serrent les coudes, réfugies par-ci, terreur et sécurité par là. T’as vu mon état d’urgence ? Moi aussi j’ai un Ministère pour les femmes et la famille. Je te commande des grenades lacrymos, qui piquent les yeux, tu me piques mes idées démagos.

J’ai écouté le discours d’Erdogan prononcé en l’honneur de la « journée des avocats ». La démarche est déjà un véritable gag. Erdogan et les avocats, c’est toute une histoire d’amour… Pas tous bien sûr… Tous les avocats ne sont pas des idéalistes qui nourrissent les droits, la liberté et la justice. Il y a aussi des… enfin les zautres.

Il l’a dit d’ailleurs dans son discours : « La plus grande partie de mes conseillers sont des juristes ».

Bref, voilà quelques savoureux extraits de ce magnifique discours. C’est un peu entrecoupé… Désolée, j’ai fait comme quand je regarde les infos. Je parle, je réponds, je peste à ma télé. Ne faites pas semblant de vous étonner, je suis sûre que cela vous arrive aussi.

Nous avons vécu personnellement lors de notre dernière visite à Washington, le fait que cette structure [« parallèle » Confrérie Gülen], est enlacée avec les membres d’organisation séparatiste [il veut dire PKK] et les Arméniens. Nous savons très bien comment les membres de la structure parallèle attendent en embuscade, pour déverser la haine et l’animosité qu’ils portent en eux. Envers cette structure où le mensonge, l’hypocrisie et l’escroquerie sont au plus haut degré, nous devons toujours garder la vigilance.

De même, ceux qui partagent les mêmes objectifs que l’organisation de la terreur, exposent leur haine. Ceux qui rentrent sous l’ordre de l’organisation de la terreur en portant des identités d’universitaires, journalistes, n’ont aucune différence avec ceux qui tiennent dans leurs mains des armes et des bombes.

Genre, je suis tellement parfait que ceux qui sont en opposition sont forcément organisés entre eux et ils agissent ensemble et ils ne peuvent être que des gens mal intentionnés, car il n’y a rien à me reprocher, je suis tellement parfait ! Même le gamin de 13 ans qui tapote sur son twitter en disant que ma tête ne lui revient pas, fait partie de ces forces organisées. Mettons le donc en prison. Marche marche !

Nous ne sommes pas obligés de porter sur notre dos, ceux qui sont dans la trahison envers notre Etat et sa Nation. Nos forces de sécurité continuent leurs devoirs avec délicatesse [ben oui !]. Nous avons des martyrs, nos cœurs saignent. Nous savons aussi ceci ; ces terres [il parle des villes du Kurdistan Nord] ne sont pas enregistrées dans les cadastres comme des champs. Quand il est question de reconstruction, elles peuvent être considérées comme terrains constructibles. Les terres de la Patrie existent aussi grâce au sang des martyrs. L’Histoire le dit.

Et les « histoires » disent aussi que « les terres arrosées du sang des patriotes » sont vendues au privé et à l’étranger, par exemple au Qatar tiens. Les journalistes publient des listes mises à jour de centaines d’institutions publiques privatisées et vendues, des quartiers et des villages entiers rasés pour le profit de quelques entreprises.

Nous n’avons jamais été une nation qui frappe dans le dos, même pas notre ennemi. C’est notre qualité. Il n’y a pas de coups bas dans l’histoire de cette nation, il n’y a pas de génocide, il n’y pas de gens blessés sans raison.

Non. Evidemment. Ça se saurait.

En ce moment même, la leçon est donnée à ceux qui veulent malheureusement transformer les terres de notre Patrie en friches par leurs soit disant « opérations ». Nous mourons mais nous tuons aussi 10, 20, 30 d’entre eux.

« Nous mourons » ? Vous ? Ah bon ? Je pensais que c’était plutôt les fils des pauvres parents qui n’ont pas les moyens pour le « service militaire payable » qui mouraient. Ce n’est pas les fils de ministres et élus qui sont mis aux premiers rangs dans les affrontements, ils ne vont pas au service, eux. Pas un seul.

Nous devons prendre toutes les précautions y compris la déchéance de la nationalité des alliés de l’organisation de la terreur.

Va falloir demander à Hollande, comment il voyait la chose. Il a eu un peu du mal à nouer les deux bouts, y paraît. S’agit-il de la déchéance des binationaux ou souhaitez vous rendre la moitié du pays apatride ?

Sur ces terres les sons d’ezan [appel à la prière] continuent et ne s’arrêteront pas, notre drapeau ne descendra pas, notre Patrie ne sera pas divisée, notre Etat ne s’écroulera pas. Nous resterons tous ensemble, droits debouts.

Ezan pour les bigots. Patrie, Nation, Drapeau pour ratisser large… ça fait un bout de temps qu’ils ont chipés les symboles des kémalistes. Quant aux ultranationalistes c’est des frérots. Bienvenue à l’Union Sacrée, l’unité nationale.

La maison vous offre la déchéance de la nationalité.

Du coup je vais me réfugier où moi ?

La Grèce, il paraît que c’est retour à la case départ, sans passer par la paye, mais avec la possibilité prison.

Là aussi, elle me fait rigoler l’Europe. Elle ne veut même pas accueillir ce qui ferait même pas 0,5 % de sa population, réparti sur 28 pays, alors que trois millions de réfugiés en Turquie pour 79 millions d’habitants, ça va en faire des « pas nationaux » !

Ces pauvres gens qui travaillent ici pour un pois chiche, ces familles qui vont payer sur la côte et revenir gratuitement mais sans rien ! Sacrée pays d’accueil la Turquie, elle qui veut déjà virer la moitié de sa population comme terroriste ! Enfin, je m’entends… Les barbus seront toujours les bienvenus !

Alors oui du coup, je vais me réfugier où moi ?


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.