Avril 3, 2020
Par Marseille Infos Autonomes
68 visites


En Equateur et au Perou, l’armĂ©e a Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©e dans la rue pour rĂ©primer les remous collatĂ©raux dĂ©clenchĂ©s par la crise sanitaire du Covid-19.

A Guayaquil, dĂ©sormais appelĂ© le “Wuhan de l’Équateur” les morts se ramassent Ă  la pelle. Quatre-vingt-treize personnes sont officiellement mortes, mais des vidĂ©os circulent montrant des cadavres qui s’accumulent dans les immeubles et dans la rue et une bataille de chiffres s’est engagĂ©e entre les dĂ©clarations officielles et ceux qui dĂ©noncent un plus grand nombre de victimes.

Les appels aux services funĂ©raires et au numĂ©ro d’urgence pour signaler les dĂ©cĂšs restent sans rĂ©sultat, contraignant les familles Ă  conserver les corps, alors que le climat est tropical et humide. Faute d’assistance, des familles abandonnent des cadavres dans la rue ou les brĂ»lent au milieu des artĂšres.



Pour plus d’info sur la situation : bbc news et Courrier international




Source: Mars-infos.org