Février 10, 2021
Par ACRIMED
132 visites


En bref

par Maxime Friot, mercredi 10 février 2021

Dimanche 7 février, dans son journal dominical de 13h, France Inter évoquait pendant 1 minute 45 les élections en Équateur (c’est déjà ça) ayant lieu le jour même. Certes c’est court… mais suffisant pour lancer des rappels à l’ordre (économique) !

À la fin du « journal de 13h du week-end », le correspondant de France Inter est invité à livrer ses « explications » sur l’élection présidentielle en Équateur. Après l’interview express d’un « politologue » (20 secondes), le correspondant termine en évoquant les « propositions populistes », dans un pays qui, « pourtant », vit « sous perfusion » du FMI :

Alors que le nombre des indécis est toujours important, les propositions populistes se sont multipliées dans un pays qui vit pourtant sous perfusion du Fonds monétaire international.

En fait de « propositions populistes », il ne donnera que deux exemples… exemplaires. D’abord :

Le candidat de droite, qui sera probablement au deuxième tour, le banquier Guillermo Lasso, a proposé par exemple d’augmenter le salaire minimum de 25%

Puis sont diffusés les propos du candidat socialiste Andrés Arauz :

Ils ont exonéré d’impôt les plus grandes entreprises de l’Équateur mais ils crient au scandale quand nous proposons une aide d’urgence aux plus pauvres. 1 000 dollars à un million de familles durant notre première semaine de gouvernement !

Résumons : augmenter le salaire minimum ou distribuer une « aide d’urgence aux plus pauvres » sont des « propositions populistes » ! Gageons qu’il y aurait bien plus à « expliquer » sur la situation sociale, économique et politique en Équateur, mais félicitons France Inter pour son art de la synthèse… et pour la leçon d’orthodoxie libérale !

Maxime Friot

Acrimed est une association qui tient à son indépendance.
Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions.
Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.




Source: Acrimed.org