Avril 28, 2016
Par Marseille Infos Autonomes
251 visites


1881 : Au Nouveau Mexique, Billy the Kid s’évade de la prison de Lincoln County.

1902 : A Saint-Petersbourg, assassinat du ministre de l’Intérieur Dmitri Spipiaguine par le révolutionnaire Stepan Balmachov.

1912 : A Choisy-le-Roi, c’est l’arrestation de l’anarchiste Jules Bonnot, qui décède de ses blessures dans la journée. C’est en effet après une fusillade intense et l’explosion de la maison dans laquelle il s’était retranché que la police parvient à mettre la main sur lui.

1918 : Mort de Gavrilo Princip. Le 28 juin 1914, le jeune Serbe avait abattu l’achiduc d’Autriche François-Ferdinand et la duchesse de Hohenberg. Parfois considéré comme anarchiste, parfois comme nationaliste (dans un contexte de libération nationale vis-à-vis du pouvoir de l’empire Austro-Hongrois), il meurt à l’âge de 23 ans.

1945 : En Italie, Mussolini est fusillé par les partisan-e-s près du lac de Côme, puis son corps est ramené à Milan, avec celui d’autres fascistes. Vers trois heures du matin, ceux-ci seront finalement suspendus par les pieds sur la Piazzale Loretto, endroit même où, le 10 août précédent, les fascistes avaient exécuté quinze résistants antifascistes et les avaient laissé pourir sur le trottoir. Une bonne partie de la population milanaise vient cracher sur les corps des anciens dictateurs fascistes désormais vaincus (photo de l’article).

1960 : Mort d’Antoine Pannekoek, grande figure des théories conseillistes et d’un communisme anti-léniniste et anti-staliniste, qui considérait l’URSS comme un capitalisme d’Etat, et non comme l’incarnation du socialisme. Ses positions le rapprochent de Rosa Luxembourg.

1965 : En République Dominicaine, les Etats-Unis commencent à envahir pour la seconde fois contre la reprise en main de l’économie du pays par ses habitant-e-s, en prétextant “empêcher l’instauration d’une dictature communiste”.

1968 : A Paris, le Groupe de Protection et d’Autodéfense (GPA, lié à la Gauche Prolétarienne) détruit une exposition de soutien au gouvernement sud-vietnamien pro-américain organisée par les néofascistes.

1977 : – A Buenos Aires, les Mères de la Place de Mai sortent pour la première fois sur la place centrale de la ville pour réclamer le retour des disparu-e-s de la dictature.

- A Turin, les Brigades Rouges abattent Fulvio Croce, président de l’ordre des avocats, suspendant par cette action les procès en cours contre les membres de l’organisation alors en prison.

- A Milan, un autre groupe des Brigades Rouges incendie le véhicule d’un conseiller du parti au pouvoir, la Démocratie Chrétienne.

- A Rome, une planque d’armes et de matériel des Noyaux Armés Prolétariens (NAP) est découverte par la police.

- En Allemagne, fin du procès des membres de la première génération de la Fraction Armée Rouge (RAF).

1978 : Près de Denver, 5000 personnes bloquent un convoi ferré de déchets nucléaires, aboutissant à l’arrestation de 284 personnes.

1980 : A Milan, un ex des Brigades Rouges et 15 autres détenus de la prison de San Vittore, se mutinent avec des armes et prennent des matons en otage pour se faire ouvrir les portes. Quelques-uns parviennent à s’échapper mais sont vite repris.




Source: