Juin 24, 2016
Par Marseille Infos Autonomes
351 visites


Très peu de choses aujourd’hui 24 juin dans l’éphéméride des luttes, mais pas n’importe lesquelles.

Aujourd’hui, on crie “Vive l’anarchie !” le souvenir de Tolède nous trotte en tête.

1894 : Sante Geronimo Caserio poignarde à mort l’alors Président de la République française Sadi Carnot à Lyon, avant d’être arrêté sur-le-champ, au cri de « Vive la Révolution ! Vive l’anarchie ! ». Il avait découvert le programme du cortège présidentiel en feuilletant le Lyon Républicain, qui lui servit par la suite à envelopper son poignard (fabriqué dans la ville de Thiers – ironie du sort – quand bien même il portait l’inscription Recuerdo Toledo) pour traverser la foule.

1977 : – A Rome, trente membres du nouveau parti fasciste, le MSI, tentent de partir en cortège après une réunion. La réaction du quartier est immédiate, et les habitant-e-s attaquent les néofascistes à coups de billes d’acier et de pavés. Les affrontements continuent a grand renforts de slogans antifascistes jusqu’à ce que la police intervienne à coups de matraques et de lacrymogènes. Un des néofascistes reçoit une balle dans la jambe au cours de la bataille.

- A Milan, un groupe d’action de Prima Linea tire 4 balles dans les jambes du président de l’association des médecins, qui poursuit l’absentéïsme au travail et le dénonce systématiquement.

Un certain nombre de biographies peuvent être trouvées sur l’éphéméride anarchiste du 24 juin, en ce qui concerne des personnes mortes ou nées ce jour-là.




Source: