Juin 23, 2016
Par Marseille Infos Autonomes
42 visites


L’éphéméride des luttes, c’est se rendre compte qu’il y a une continuité entre celles et ceux qui ont lutté par le passé (un 23 juin comme aujourd’hui, ou non) et celles et ceux qui le font à présent. Souvenons-nous des luttes passées pour mieux penser celles d’aujourd’hui.

1848 : Paris brûle lors des journées de juin de l’insurrection ouvrière.

1914 : Au cours de la Révolution mexicaine, Pancho Villa et les révolutionnaires parviennent à s’emparer de la ville de Zacatecas (on voit Villa sur la photo d’aujourd’hui).

1925 : A Hong Kong, alors que les ouvrier-e-s sont en grève, un navire de combat britannique tire au canon sur les grévistes.

1942 : Les nazis commencent “la solution finale”, avec un train partant de Paris à bord duquel se trouvent les premières personnes qui périront dans les chambres à gaz. Les premières de millions de victimes de la barbarie nazie.

1970 : Aux USA, plus d’une centaine de femmes envahissent la conférence organisée sous le titre “Bénéfices possibles à tirer du soin aux enfants“. On parle ici bien entendu de bénéfices économiques.

1977 : A Padoue en Italie, six autonomes sont condamnés à de la prison pour “adhésion psychique” aux affrontements ayant eu lieu les derniers jours. L’argument du procureur est de dire que pour 80 participant-e-s à la manif environ, plus de 300 molotov ont été lancés, ce qui représente environ 4 par personne. De nouveaux affrontements ont lieu devant le tribunal suite à la sentence, la police fait usage d’armes à feu.

1984 : En Australie, plus de 2000 personnes manifestent contre l’arrivée d’un sous-marin nucléaire américaine dans le pays.

2009 : A Barcelone, une bombe artisanale explose au consulat du Chili, « plus belle poésie qu’on pu rédiger » les auteurs de l’attaque en mémoire de Mauricio Morales, anarchiste chilien mort le 22 mai.

2014 : – A Pantin dans le 93, un camion de Bouygues est incendié en solidarité avec les prisonniers anarchistes et contre les constructeurs de prisons.

- En Grèce, plus de 4000 prisonniers commencent une grève de la faim collective contre l’instauration d’un nouveau projet de loi carcéral. Un concessionnaire Skoda est incendié à Athènes en solidarité.

Voir également l’éphéméride anarchiste du 23 juin.




Source: