Avril 21, 2016
Par Marseille Infos Autonomes
154 visites


1913 : A Paris, devant la prison de la Santé, exécution par la guillotine de plusieurs membres du groupe de braqueurs anarchistes ’la Bande à Bonnot’ : Raymond Callemin (dit ’La Science’), Elie Monier et André Soudy.

1920 : A Butte dans le Montana, des ouvriers du cuivre sont en grève depuis deux jours, à l’appel notamment des anarcho-syndicalistes des IWW, pour la journée de huit heures et la fin des listes noires. Le shérif local fait ouvrir le feu sur les grévistes, tuant Tom Manning et en blessant seize autres. Cet épisode est connu comme le ’Massacre d’Anaconda Road’.

1923 : L’Italie fasciste interdit la fête du Premier Mai.

1934 : Première publication d’une photo du monstre du Loch Ness (qui s’avère fausse).

1944 : Les femmes françaises obtiennent le droit de vote.

1967 : En Grèce, coup d’état militaire qui instaure la junte des Colonels, appuyé par la CIA et l’OTAN. Le gouvernement militaire restera en place jusqu’à son renversement en 1974 au départ de l’école Polytechnique d’Athènes.

1977 : – A Rome, le recteur de l’université fait appel à la police pour expulser l’université occupée par les étudiant-e-s. Peu de temps après, dans les rues adjacentes, les affrontements commencent et les barricades sont levées un peu partout pour une journée de tension extrême. Des molotovs sont tirés et des coups de feu sont tirés dans les deux sens. Vers 16 heures, dans le quartier de San Lorenzo, un groupe d’étudiant-e-s lance des molotovs ainsi que plusieurs coups de pistolet contre une charge de police, tuant l’agent Settimio Passamonti et en blessant gravement un autre. A cet endroit précis, un tag apparait plus tard : “le camarade Lorusso a été vengé” (Francesco Lorusso avait été abattu par la police lors d’une manifestation le 11 mars 1977 à Bologne).

- Toujours à Rome, dans la soirée, un puissant engin explosif saute devant une caserne de carabinieri sur la Piazza del Popolo.

- A Milan, un groupe des Unités Communistes Combattantes pénètre dans l’entreprise Bocconi et incendie les calculateurs du centre de calcul.

2002 : Le Front National arrive au deuxième tour de l’élection présidentielle en la personne de Jean-Marie le Pen, ce qui provoque de nombreuses manifestations à son encontre dans tout le pays et pour toute la durée de l’entre-deux-tours.




Source: