Avril 18, 2016
Par Marseille Infos Autonomes
30 visites


1886 : A Barcelone, sortie du premier numéro du journal La Justicia Humana, premier journal communiste anarchiste édité en Espagne.

1904 : Parution du premier numéro de L’Humanité.

1967 : A Londres, le groupe anarchiste Primero de Mayo mitraille plusieurs véhicules de l’ambassade espagnole franquiste. Ce groupe s’est constitué en tant que groupe de résistance à la dictature franquiste qui visait à mener des actions contre les intérêts espagnols en Europe. En Espagne, les militant-e-s qui participaient à cette action agissaient sous le sigle Defensa Interior. Le groupe Primero de Mayo sera l’un des premiers groupes de lutte armée révolutionnaire à partir des années 60, et aura une influence énorme sur le déroulement de l’action révolutionnaire des années 70 et la naissance de nombreux autres groupes.

Octavio Alberola et Ariane Gransac, du GPM, après leur sortie de prison en 1968.

1973 : En France, parution du premier numéro de Libération, qui était à l’origine un organe de presse très proche des luttes autonomes. La rupture entre les révolutionnaires et la ligne du journal se cristallise en 1977 lorsque le journal se dissocie des manifestations de solidarité suite à la mort suspecte en prison de plusieurs militant-e-s de la Fraction Armée Rouge (RAF) en Allemagne.

1974 : En Italie, les Brigades Rouges enlève le magistrat Mario Sossi lors de l’’Opération Tournesol’. Celui-ci, sympathisant de droite extrême et militant d’une section proche du nouveau parti fasciste (MSI), était très actif dans la lutte contre le communisme révolutionnaire, afin de l’échanger contre huit militants du groupe révolutionnaire XXII Octobre. Il sera finalement relâché le 23 mai.

1975 : A Florence, le militant communiste Rodolfo Boschi est tué par la police au cours d’une manifestation.

1977 : – A Rome, six femmes armées de pistolets silencieux braque un magasin de vêtements tout en laissant des tags contre le travail au noir, qui permettait une exploitation intense en-dehors des cadres de lutte et des solidarités.
- A Milan, un dirigeant de l’industrie mécanique ’Vanossi’ est blessé de plusieurs coups de pistolet par les Noyaux Armés Ouvriers.

2001 : En Kabylie, les gendarmes abattent le jeune Massinissa Guermah, ce qui provoquera un soulèvement insurrectionnel qui durera plusieurs mois, lors duquel près de 100 personnes seront tuées par la police.

2011 : En Grèce, c’est la victoire de Keratea, après 128 jours de bataille acharnée à coups de pierres et de molotovs contre la construction d’une gigantesque décharge. La police quitte la ville pour ne plus y revenir.

2012 : A Athènes, un véhicule diplomatique et deux distributeurs de billets sont incendiés.




Source: