Juin 17, 2016
Par Marseille Infos Autonomes
96 visites


1921 : – A Cuba, des émeutes de la faim se déclenchent dans les plantations de canne à sucre lorsque les vivres sont coupées aux ouvriers qui y travaillent. La répression fera cinq morts.

 A Barcelone, sur la place Sant Jaume, l’anarcho-syndicaliste Salvador Salsench Sala tente d’assassiner le maire de la ville Antonio Martínez Domingo, tandis que d’autres militants de la CNT attendaient le gouverneur responsable du massacre de plusieurs militants syndicalistes, qui ne viendra finalement pas.

- Toujours à Barcelone, un des responsables de la CNT, Evelio Boal, est assassiné devant la porte de la prison Modelo.

1923 : En Argentine, une grève générale se déclenche suite à l’assassinat de l’anarchiste Kurt Wilckens en prison. Wilckens avait jeté une bombe sur le colonel Varela, responsable de la mort de plus de 1500 ouvriers lors des grèves en Patagonie de 1922, et avait été mis en prison pour ça. Vous pouvez retrouver une biographie en suivant le lien.

1932 : A Rome, mort de l’anarchiste Angelo Pellegrino Sbardellotto, qui était revenu en Italie depuis les Etats-Unis pour tuer Mussolini. Il est arrêté le 4 juin à Rome en possession de deux bombes et d’un pistolet et est fusillé le 17 au cri de Viva l’anarchia

1953 : En RDA, insurrection des ouvriers de Berlin-Est. Le gouvernement voulait augmenter les normes de productivité. Plus d’un million de personnes descendent dans les rues pour s’opposer au pouvoir soviétique, qui employera les chars d’assaut contre les manifestant-e-s. Le pouvoir soviétique qualifie le soulèvement de fasciste (ce qui est évidemment faux, comme il le fera à Budapest en 1956 ou à Prague en 1968) et provoque la mort d’une centaine de personnes, tandis qu’une quinzaine de responsables du Parti sont tués. 1400 personnes sont par ailleurs arrêtées. La photo d’illustration de l’éphéméride d’aujourd’hui vient de cet épisode.

1974 : A Padoue, les Brigades Rouges font irruption dans un siège du MSI (le nouveau parti fasciste) et abattent deux fascistes qui s’y trouvaient. Ce sont les premières actions meurtrières menées par les BR (qui existent depuis 1970 et se dissolvent officiellement en 1987).

JPEG - 47 ko
Aucun hommage pour les fascistes d’hier, aucune paix pour celles et ceux d’aujourd’hui

2009 : – A Frameries en Belgique, 180 travailleurs de Bridgestone séquestrent leurs patrons suite au licenciement de neuf de leurs collègues.

- A Athènes, le groupe ’Lutte Révolutionnaire’ abat un membre de l’équipe antiterroriste grecque.

2014 : – A Fortaleza au Brésil, affrontements avec la police pendant des manifestations contre la Coupe du Monde, en marge du match Brésil-Mexique.

- A Berlin, un van de Sodexo (qui livre les repas en prison et centre de rétention, entre autres) est incendié.




Source: