Juin 13, 2016
Par Marseille Infos Autonomes
82 visites


1863 : A New York, pendant 3 jours, de violentes manifestations ont lieu pour protester contre le service militaire.

1885 : A Marseille, le numéro 2 du journal anarchiste “Le Droit social” après s’être proposé de démontrer l’inanité du suffrage universel, donne dans son n° 2, un conseil aux compagnons pour “voter en anarchiste” (en réalité, provoquer l’incendie des urnes), et “faire flamber tous les torche-culs” se trouvant à l’intérieur. Il suffirait pour cela de glisser un bout de phosphore plié dans un bulletin.

1897 : A Buenos Aires, parution du premier numéro du journal anarchiste La Protesta Humana, qui publiera plusieurs milliers de numéros dans les décennies qui suivent, devenant quotidien dès 1904.

1910 : A Paris, des affrontements ont lieu faubourg Saint-Antoine entre des ouvriers ébénistes et la police, ce qui conduira à la mort quelques jours plus tard de l’anarchiste Henri Cler, du fait de ses blessures. De nouveaux affrontements ont lieu le jour de ses obsèques.

1962 : A Madrid, la Fédération Ibérique des Jeunesses Libertaires (FIJL) fait sauter l’Institut de Prévision Sociale utilisé par le régime franquiste.

1966 : A Amsterdam, émeute organisée par les provos, un groupe contestataire libertaire.

1974 : A Pittsburgh, aux USA, le Weather Underground pose des explosifs contre le siège de la Gulf Oil pour dénoncer son rôle dans la colonisation de l’Angola. 350.000 dollars de dégâts.

1977 : A Milan, un attentat est commis contre un cercle catholique intégriste. D’autre part, les carabineri qui escortent un juge sont attaqués et blessés.

2012 : A Athènes, les bureaux d’avocats qui se spécialisent dans la défense des intérêts de ceux qui font passer les mesures d’austérité sont entièrement incendiés.

2014 : A Trento en Italie, le local du Partito Democratico au pouvoir est la cible d’un cocktail molotov.

2015 : A Barcelone, manifestation émeutière contre les nouvelles lois sécuritaires et en solidarité avec les prisonnier-e-s anarchistes de l’Opération Piñata. De nombreuses banques sont attaquées, ainsi que les concessionnaires Ford et Peugeot, où on aperçoit un départ de feu.




Source: