Octobre 28, 2021
Par Partage Noir
328 visites


Le 28 octobre 1954, mort d’Enrique Flores Magón à Mexico, révolutionnaire et propagandiste anarchiste mexicain.

Il naît le 13 avril 1877 dans l’Oaxaca. En mai 1901, alors que ces deux frères, Jésus et Ricardo, sont emprisonnés pour délit de presse, il poursuit la publication du journal Regeneración. En 1902, il édite avec Ricardo le journal satirique El Hijo del Ahuizote, ce qui lui vaut d’être emprisonné à deux reprises avec son frère. En 1904, ils s’installent au Texas, mais un tueur à la solde du dictateur mexicain tente de les assassiner.

En 1905, ils déménagent le journal à Saint-Louis. Mais la répression ne cesse pas et, le 12 octobre, le journal est investi par les « Pinkerton » ; Enrique est emprisonné, puis libéré sous caution en décembre. En 1906, les deux frères se réfugient au Canada et tentent de coordonner les groupes de révolutionnaires, en vue d’une insurrection au Mexique. En 1907, Enrique est à San Francisco, où il fait paraître clandestinement le journal Revolución, mais son frère Ricardo est arrêté et emprisonné avec les révolutionnaires Librado Rivera et Villareal.

En 1910, les forces du PLM, décident d’occuper la Basse-Californie (Mexique) et adoptent la devise « Tierra y Libertad ». En 1912, les frères sont condamnés à San Francisco, à 2 ans la prison. Libérés en avril 1914, ils poursuivent la propagande et travaillent dans une communauté….

A nouveau emprisonné en 1918, il retrouve la liberté en 1923, quelques mois après l’assassinat de son frère. Il rentrera ensuite au Mexique et y exercera les métiers de comptable public, d’avocat et de journaliste.




Source: Partage-noir.fr