Depuis 5h30 et pour un temps indéfini encore, 300 gendarmes avec pelleteuse, plateau et drone bloquent la route départementale 281 et occupent deux bois de part et d’autre de cette route. Selon la préfecture il s’agirait d’expulser plusieurs squats illégaux. Renseignements pris sur place l’opération vise un sous-bois dans lequel une personne avait garé son véhicule dans lequel elle dormait, ainsi qu’une cabane en forêt reconstruite l’an dernier et dans laquelle des personnes séjournaient à l’occasion. Au-delà de la disproportion ridicule de cette intervention et du gâchis écologique que les engins ne manqueront pas d’occasionner, on peut souligner le non-sens de cette décision elle-même. Les construction et véhicule visés étaient discrets et ne gênaient aucun passage. Tout ceci ressemble plus à une énième démonstration de force et d’orgueil d’un État qui craint chaque jour plus de perdre son emprise, qu’à une opération de maintien de l’”ordre”. Rappelons que de manière tout autant inutile la zad est survolée par hélicoptère et patrouillée par des gendarmes mobiles chaque semaine depuis deux ans.


Article publié le 16 Juil 2020 sur Zad.nadir.org