Mai 12, 2019
Par Rebellyon
175 visites

Nous, parents d’élèves, personnels et citoyen(ne)s concerné(e)s, nous mobilisons à la fin du plan Grand Froid et de la trêve hivernale, pour que des familles avec enfants en bas âges ne dorment pas dans la rue.

En effet, deux familles de l’école, dont 5 enfants âgés de un à sept ans, se retrouvent de nouveau à la rue ce lundi 13 mai, après 10 nuits d’hôtels prises en charge par la Métropole. Nous trouvant devant une absence de prise en charge dans la durée par les services concernés, et ne pouvant nous résoudre à les laisser dormir dehors, nous avons décidé de dormir à l’école avec ces familles pour les mettre à l’abri la nuit tant qu’aucune solution ne leur sera apportée.

C’est pourquoi nous organisons un goûter solidaire ce lundi 13 mai, de 16h30 à 18h, devant l’école Berthelot afin d’alerter l’opinion et les pouvoirs publics et continuer de collecter des fonds pour aider ces familles.

Nous rappelons que le droit au logement est un droit inconditionnel, qui ne dépend pas des saisons, ni de la situation administrative des personnes, comme l’indique le Code de l’Action Sociale et des Familles : “Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence », Articles L.345-2-2 du CASF.

En association avec le collectif Jamais Sans Toit et les professionnels de l’urgence sociale, nous nous mobilisons de nouveau pour demander l’application de la loi, et que ces familles, dont les enfants sont scolarisés, continuent d’être hébergées après le 31 mars.

Un toit, c’est un droit ! Au printemps comme en hiver, pas d’enfants sans toit !

Parents et citoyen(ne)s solidaires de Berthelot

[email protected]




Source: Rebellyon.info