Mai 19, 2022
Par Rebellyon
179 visites

Le mercredi 18 mai a Bron, une personne se fait interpeller par la police elle n’y survivra pas, victime de dĂ©tresse respiratoire ( comme tant d’autre).

Le lendemain, les mĂ©dias locaux s’emparent de la nouvelle et ni une ni deux il s’empresse de reprendre le langage de la prĂ©fecture. Ainsi le progrĂšs s’interroge sur l’état toxicologique de la victime, Lyonmag signal que la victime semblait irrationnelle, le parquet pointe son « hostilitĂ© Â», tous signalent qu’aucune arme n’a Ă©tait utilisĂ© de la part de la police, pourtant il y a un mort. On constate ici les discours classiques des keufs quand une personne dĂ©cĂšde entre leur main.

On pourra toujours s’interroger sur l’épidĂ©mie de mort de dĂ©tresse respiratoire aux mains de la police, mais pas sur qu’on en dĂ©duise de lien avec la grippe aviaire…

Bref on aurait de quoi s’étonner mais l’IGPN a Ă©tĂ© saisie, on aura donc encore une fois des policiers blanchis.

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rĂ©daction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait Ă  travers l’interface privĂ©e du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment ĂȘtre publiĂ© !
Si vous rencontrez le moindre problĂšme, n’hĂ©sitez pas Ă  nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info




Source: Rebellyon.info