Le 14 mai au CCO de Villeurbanne se produira le groupe MGLA , alors que leurs concerts en Allemagne et en Autriche ont été interdit en avril 2019…

Les concerts accueillant des groupes de la scène National Socialist Black Metal se multiplient en ce mois de mai… Après Dux au Dark Medieval Festival le 11 mai à Chamelet (69) ; c’est au tour du CCO via Sounds Like Hell Productions (organisateur de la soirée) de programmer un groupe aux tendances plus que douteuses.

Le 14 mai se produira à Villeurbanne le groupe MGLA , alors que leur concert en Allemagne et en Autriche ont été interdit en avril 2019… pour leur proximité avec le milieu néo-nazi

http://www.metalsucks.net/2019/04/30/two-mgla-shows-have-been-canceled-amidst-ties-to-nsbm/

http://www.jellypages.com/breaking/Backstage-says-of-the-concert-with-a-supposedly-right-wing-Bands–h83716.html

Compagnon de tournée de mglà, deus mortem intégre une figure naziskin du groupe RAC polonais : « Honor »…

Le groupe MGLA passera aussi le lendemain au Petit Bain à Paris (si jamais vous avez des camarades pouvant intervenir sur le lieu pour les prévenir).

Mglà occulte son identité (comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous), mais affiche le blason du crane white aryan resistance / kpn / peste noire sur sa tenue de scène (avant bras gauche)

JPEG - 36.3 ko

Mglà est produit par mikko aspa (figure de la nsbm finlandaise) au profit son label nsbm « Northern Heritage » depuis 2006.

Northern Heritage, c’est plus de 180 disques produits depuis 1999 dont un grand nombre de disques nsbm.

Pour vous rendre compte de qui est ce Mikko Aspa, voici un extrait du documentaire « Racism in Black Metal » trouvable sur le net et vous verrez que les deux premières phrases devraient suffire… et un extrait issu du livre « as wolves among the sheep « 

On peut aussi retrouver MGLA sur scène pour le groupe Clandestine Blaze et quand on voit la pochette du disque de ce groupe, les paroles… tout suinte l’antisémtisme et c’est peu de le dire !

JPEG - 93.4 ko
JPEG - 71 ko
JPEG - 111 ko

Paroles de « Tearing down jerusalem » avec des paroles clairement antisémites :

Strike to the holy city

Crush jerusalem

Torture the followers

Of weakening god

Let the blood stream

Through dirty streets

Zionist cancer

Faces zero tolerance

Tearing down Jerusalem

Crushing Zionist Power

Victory of unholy forces

Our Victory !

Destruction !

Sky high flames

Napalm rain over jerusalem

Screaming victims

In agonizing pain

Destructive flames

Leave schorched earth

Zionist dream

Burned away

Tearing down Jerusalem

Crushing Zionist Power

Victory of unholy forces

Our Victory !

Paroles de « chambers » avec une référence au Zyklon -B non pas dans une nostalgie des camps d’extermination mais bien comme une vision futuriste…

Living Flesh On The Row

Heading Towards Certain Death

Chambers Full Of Zyklon-B

Ready For Mass Extermination

Sheep Without Will To Fight

Illusion Of Salvation

They Have Submit To The Destiny

Holocaust Of The Weak

Gas Among The People

Exposes True Raw Nature

sacred Beliefs Forgotten

Bestial Side Of Man Revealed

[ch :]

In Chambers Full Of Zyklon-B

christians Cry For jesus

In Chambers Full of Zyklon-B

jews Cry For god

Petit rappel sur le NSBM :

On aurait tort de les considérer comme de simples admirateurs d’Hitler car la nsbm folkisch (völkisch) et occulte a une stratégie métapolitique fasciste à posture apolitique de façade pour éviter les opposants et la parole critique.

Il s’agit d’investir les domaines idéologiques et culturels (notamment la musique), en partant du « peuple », avant de pouvoir à terme influencer naturellement les sphères du pouvoir à présenter une élite blanche ultra-nationaliste.

L’objectif n’est pas à priori politique, mais cherche à influencer le peuple pour un retour des valeurs polythéistes pré-chrétiennes.

Dans cette perspective, où les idées influencent les valeurs sur lesquelles se réfèrent la société, la diffusion de musique Folkish sous la forme de stand de marchandises et de disques, de concerts tout comme la tenue d’un Festival, peut être un moyen d’approche et de diffusion d’idéaux néo-nazis auxquels beaucoup de ces groupes se réfèrent directement.

Ces concerts « occultes » représentent un danger pour un public qui n’est pas informé, participe à propager des idéaux néo-nazis VOLKISCH au grand public, et se traduit comme une démonstration de force des idéologues NSBM.

Sources :

NSBM / National Socialist Black Metal

https://fr.wikipedia.org/wiki/National_socialist_black_metal

Metapolitique

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tapolitique

mouvement Völkisch

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_v%C3%B6lkisch

musique apolitéïque comme metapolitique fasciste à posture apolitique de façade :

http://www.shekhovtsov.org/articles/Anton_Shekhovtsov-Apoliteic_Music.html

article prochoix

http://www.prochoix.org/wordpress/?p=858

livre : « nsbm : as wolves among the sheep » (900 pages)


Article publié le 13 Mai 2019 sur Rebellyon.info