Les occupantes et occupants de la Maison du Peuple tiennent à saluer le courage des soudanais et soudanaises qui, après avoir lutté contre la dictature d’Omar El’ Bachir, doivent à présent affronter la contre-révolution d’une nouvelle dictature militaire.

Nous saluons également le courage de celles et ceux qui se mobilisent ici pour nous informer sur les exactions de l’armée dans leur pays. Nous avons conscience que la possible répression de leurs activités ici n’est pas seulement synonyme de procès ou d’enfermement , mais aussi d’expulsion au Soudan, où ils et elles seraient livré.e.s aux autorités contre-révolutionnaires.

De façon générale, nous avons conscience que les luttes contre les conditions de précarité sont plus difficiles à mener pour les personnes étrangères. La régularisation étant un enjeu important, parfois vital, la perspective de se la voir refuser est une pression immense. Nous voulons réaffirmer notre soutien à leurs mobilisations, fussent-elles pacifiques et déclarées en préfecture.

Sachez que vous, soudanaises et soudanais en lutte, serez toujours les bienvenu.e.s dans cette maison du peuple. Et que nous souhaitons qu’elle soit un espace d’organisation pour tous et toutes !


Article publié le 21 Juin 2019 sur Mars-infos.org